MENU

Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les 67’s d’Ottawa

En regarder plus Classement du Top 10 Kia sur CHL TV

 

En bonne voie vers leur premier titre de la section Est depuis 2012, les 67’s d’Ottawa ont été les premiers dans la Ligue de hockey de l’Ontario à atteindre le plateau des 40 victoires, grâce à une séquence de 11 victoires en 12 sorties.

À l’aide de deux gardiens solides, d’une belle chimie à l’attaque et d’une brigade défensive dont les membres ont été développés à l’interne, Ottawa a vite gravi les échelons au classement de l’Association de l’Est après s’être contenté de la huitième place et avoir subi une élimination au premier tour, le printemps dernier, contre les éventuels champions de la ligue, les Bulldogs de Hamilton.

«L’an dernier, nous avions l’équipe la plus jeune dans la ligue, alors nous savions qu’il y aurait une certaine croissance et que nous allions être une meilleure équipe cette saison. Cependant, nous ne nous attendions pas à ça (aboutir en première place) », a déclaré l’entraîneur-chef des 67’s André Tourigny à Teri Pecoskie du Hamilton Spectator en décrivant à quel point son équipe a dépassé les attentes.

« La chimie dans le vestiaire est vraiment spéciale, a-t-il ajouté. Et les gars ont du plaisir (en dehors de la patinoire). »

Le gardien des 67’s Michael DiPietro a fait les manchettes cette semaine quand il a fait ses débuts dans la LNH, les Canucks de Vancouver l’ayant rappelé d’urgence. Mais en son absence, l’ancien choix de 12e tour Cedrick Andree a continué d’accumuler les victoires, en signant deux autres gains en fin de semaine dernière pour atteindre le cap des 30 victoires depuis le début de la saison. Andree est devenu le quatrième gardien dans l’histoire longue de 52 ans des 67’s à rejoindre ce plateau, après Jim Ralph, Levente Szuper et Petr Mrazek.

L’excellence devant le filet n’est que la pointe de l’iceberg quand on cherche à expliquer les succès de l’équipe de la capitale fédérale. Les 67’s alignent aussi le meilleur marqueur de la Ligue de l’Ontario, l’ailier de 20 ans Tye Felhaber.

Alors qu’il y a des rumeurs qu’il se serait déjà entendu sur les détails d’un contrat de la LNH avec les Stars de Dallas, Felhaber est premier chez les marqueurs de la ligue avec 93 points (53-40-93) en 54 matchs. Ses 53 buts représentent un sommet par un joueur des 67’s depuis que Tyler Toffoli a inscrit 57 filets en 2010-2011.

Le premier trio d’Ottawa, composé de Felhaber aux côtés de l’espoir en vue du Repêchage de la LNH en 2020, Marco Rossi, et du meneur de la Ligue de l’Ontario pour les mentions d’aide Austen Keating (55), a été dominant depuis que ces trois joueurs-là ont été réunis au début du mois d’octobre.

« Nous avons cette chimie entre compagnons de trio en ce sens qu’Austen est celui qui fait les passes, Marco est celui qui excelle dans tous les aspects du jeu et je suis davantage le tireur et le marqueur », a indiqué Felhaber, qui s’est entraîné aux côtés de l’attaquant des Flyers de Philadelphie Claude Giroux au cours de la saison morte. « Ils réussissent tous les deux très bien à me repérer sur la glace. »

L’acquisition juste avant la date limite des transactions des vétérans de 20 ans Kyle Maksimovich (31-42-73) et Lucas Chiodo (25-42-67) a transformé l’attaque d’Ottawa pour en faire une menace multidimensionnelle, puisque Tourigny peut aussi se fier à des joueurs comme l’espoir des Sharks de San Jose Sasha Chmelevski (21-34-55) et aussi aux coriaces ailiers que sont Kody Clark (14-24-38) et Mitchell Hoelscher (10-24-34).

À l’arrière, les espoirs des Coyotes de l’Arizona Noel Hoefenmayer (13-38-51) et Kevin Bahl (4-21-25) —, ce dernier est un défenseur défensif de 6-pieds-6 – peuvent passer beaucoup de temps sur la glace, portant le fardeau aux côtés d’un groupe sous-estimé, mais ô combien fiable composé de Merrick Rippon (4-12-16), Lucas Peric (3-12-15), Hudson Wilson (2-13-15) et Nikita Okhotyuk (1-11-12).

Fait curieux, ni le jeu de puissance d’Ottawa (9e) ni le désavantage numérique (15e) n’a été dominant cette saison et les 67’s sont présentement l’équipe la plus punie dans la Ligue de l’Ontario. L’excellence à cinq contre cinq et une impressionnante fiche de 24-2-0-1 à domicile ont été au cœur des succès de l’équipe cet hiver.

Déjà officiellement assurés d’une place dans les séries éliminatoires 2019 de la Ligue de l’Ontario, les 67’s seront de retour à domicile en vue du long week-end – lundi sera une journée de congé en Ontario en raison de la fête de la famille – pour y affronter Hamilton, Kitchener et North Bay.

Notre coup d’œil sur l’Équipe vedette du Top 10 de la LCH KIA, offre un regard sur une des équipes figurant au Classement hebdomadaire du Top 10 de la LCH KIA.

26 septembre 2018 – Mooseheads de Halifax
4 octobre 2018 – Knights de London

10 octobre 2018 – Royals de Victoria
18 octobre 2018 – Huskies de Rouyn-Noranda
25 octobre 2018 – Raiders de Prince Albert

1 novembre 2018 – 67’s d’Ottawa
8 novembre 2018 – Wildcats de Moncton
15 novembre 2018 – Drakkar de Baie-Comeau
22 novembre 2018 – Rebels de Red Deer
29 novembre 2018 – Voltigeurs de Drummondville
6 décembre 2018 – Giants de Vancouver
12 décembre 2018 – Silvertips d’Everett
20 décembre 2018 – IceDogs de Niagara

3 janvier 2019 – Greyhounds de Sault Ste. Marie
10 janvier 2019 – Spirit de Saginaw
16 janvier 2019 – Winterhawks de Portland
25 janvier 2019 – Océanic de Rimouski
31 janvier 2019 – Drakkar de Baie-Comeau
6 février 2019 – Huskies de Rouyn-Noranda

plus de nouvelles
Hockey Canada annonce la composition de l'equipe pour la coupe Hlinka-Gretzky 2019
Il y a 4 semaines
La LCH nomme Dan MacKenzie à titre de premier Président à temps plein
Il y a 4 semaines
Chisholm et Rees ajoutés à la formation à la vitrine estivale de l’équipe nationale junior du Canada
Il y a 1 mois
Knights' McMichael ajouté à la liste du camp de développement mondial junior du Canada
Il y a 2 mois
La LCH annonce son partenariat avec Adept Mobile pour créer la meilleure expérience d’application mobile
Il y a 2 mois
Résultats du Repêchage international de la LCH 2019
Il y a 2 mois