MENU

Une surprise se transforme en baptême mémorable dans la LNH pour Foudy

 

L’appel auquel rêvent tous les jeunes joueurs de hockey peut parfois être celui qu’ils sont le plus surpris de recevoir.

C’était le cas pour le co-capitaine des Knights de London Liam Foudy, qui a appris dimanche soir qu’il effectuerait son baptême dans la LNH avec les Blue Jackets de Columbus le lendemain.

« Au début, j’étais un peu sous le choc avant de prendre l’avion et d’arriver hier soir, a raconté Foudy aux journalistes après l’entraînement matinal. Tu ne t’attends pas à ce genre de chose. Cependant, quand ça se produit, tu dois être prêt. »

Il est plutôt rare qu’un joueur de la Ligue canadienne de hockey se fasse rappeler à la mi-saison. Toutefois, quand des situations d’urgence surviennent, cette option peut être activée. C’était le cas l’an dernier quand le gardien des 67’s d’Ottawa Michael DiPietro s’est joint aux Canucks de Vancouver pour effectuer son premier départ chez les professionnels.

Alors que Foudy a participé à des matchs importants cette saison, dont la rencontre pour la médaille d’or au Championnat du monde de hockey junior le mois dernier, rien n’équivaut au fait de sauter sur une patinoire de la LNH.

« Dès le début, je regardais autour pour voir à quel point l’amphithéâtre était plus gros que tous ceux où j’ai déjà joué, a-t-il confié après le match. Savourer l’expérience dès le départ était très spécial. »

Pour ce qui est de ses nerfs, Foudy s’est rapidement ressaisi à l’aile aux côtés d’un autre ancien de la LCH, Boone Jenner, et de Gustav Nyquist face à l’une des meilleures équipes du circuit, le Lightning de Tampa Bay.

« Je crois que j’ai eu besoin de quelques présences pour m’habituer et ensuite tu réalises que ce n’est qu’un match de hockey. Tu ne veux pas trop penser et simplement faire ce que tu as à faire. »

Pour Foudy, la partie lui a donné une occasion non seulement contribuer, mais aussi de laisser une bonne première impression après avoir raté le camp d’entraînement en raison d’une blessure.

« C’était bien. Le fait que Torts [l’entraîneur-chef John Tortorella] m’a utilisé en fin de match démontrait qu’il avait confiance en moi. C’était assurément toute une sensation. »

En 10:23 minutes sur la patinoire, incluant notamment quelques présences importantes en fin de partie, Foudy a été en mesure d’exploiter la vitesse qui a fait de lui un choix de premier tour en 2018, au grand plaisir de l’entraîneur-chef John Tortorella, malgré la défaite de 2 à 1 des siens en prolongation.

« Foudy a montré beaucoup de cran. Je ne le trouvais aucunement craintif, a mentionné Tortorella pendant son point de presse d’après-match. Son coup de patin saute aux yeux. C’est un joueur rapide. J’ai aimé son match. En le regardant du banc, sans faire de séance vidéo, j’ai aimé beaucoup de choses de sa part. »

Cette confiance devrait aider Foudy qui est de retour à London avec sa récolte de 43 points en 32 rencontres pour les Knights, qui sont au cœur de la course pour le titre dans l’Association Ouest de la Ligue de l’Ontario et qui sont présentement sur une séquence de 10 victoires consécutives.

N’ayant pas perdu de temps en étant de retour à l’œuvre mardi soir à domicile face au Storm de Guelph, Foudy aura assurément besoin de temps pour réellement savourer tout ce qu’il a vécu durant son tourbillon de 24 heures.

« Je crois que je vais réaliser au cours des prochains jours à quel point toute cette expérience et ce match étaient spéciaux. »

plus de nouvelles
Tour d'horizon du mois de mars des anciens de la LCH
Il y a 5 jours
l'Affrontement LCH - 31 mars 2020
Il y a 6 jours
Revue de la saison 2019-2020 de la LCH: Les meilleurs marqueurs
Il y a 6 jours
Retour sur le weekend de la LCH : Le temps de dire adieu et de se préparer pour la prochaine vague
Il y a 7 jours
Un message du président de la LCH, Dan MacKenzie
Il y a 1 semaine
La LCH célèbre ses finissants de 2020
il y a 2 semaines