MENU

Trois moments incontournables du premier weekend enlevant

 

La saison 2021-2022 de la Ligue canadienne de hockey a pris son envol le weekend dernier avec une tonne de scénarios intéressants, dont ces trois moments qui valent le détour :

Le retour de Bedard

Prochain grand espoir du hockey, l’exceptionnel Connor Bedard a repris là où il l’avait laissé la saison dernière en amorçant la nouvelle campagne avec trois points – tous des buts – en deux matchs, le dernier devant une audience nationale puisqu’il s’agissait du premier d’une série de six matchs de la LCH présentés sur les ondes de la CBC.

La recrue de l’année en titre dans la Ligue de l’Ouest, alors qu’il était un phénomène de 15 ans et qu’il a fini au sommet de toutes les catégories offensives importantes chez les recrues, avait récolté 28 points, soit 12 buts et 16 mentions d’aide, en seulement 15 parties.

Septième joueur seulement à recevoir le statut d’exceptionnel dans la LCH – et le tout premier dans la Ligue de l’Ouest –, le produit de North Vancouver en Colombie-Britannique fait déjà saliver les évaluateurs de talent et les partisans qui sont témoins de son attirail de talent qu’on retrouve une fois par génération et son côté offensif qui font de lui le grand favori au titre de premier choix du Repêchage de la LNH en 2023.

Entre-temps, le talent dynamique de Bedard s’est reflété sur la feuille de pointage dans la capitale de la Saskatchewan.

« Nous pensons que notre équipe est prête pour l’étape suivante, a indiqué le directeur général et vice-président des opérations hockey chez les Pats, John Paddock avant la saison au journaliste Rob Vanstone du Regina Leader-Post. C’est bon pour Connor et il est bon pour l’équipe. »

Bedard et les Pats renouent avec l’action mercredi alors qu’ils se rendent à Winnipeg pour y affronter l’ICE, tandis que la présence de la LCH sur les ondes de la CBC le weekend se poursuivra samedi avec un duel entre les Huskies de Rouyn-Noranda et les Cataractes de Shawinigan.

Bouger comme Yager

Outre Bedard, un autre qui fait grand bruit dans la Ligue de l’Ouest est le joueur de centre des Warriors de Moose Jaw Brayden Yager.

Troisième joueur réclamé au Repêchage de la Ligue de l’Ouest en 2020, Yager a obtenu un essai de 24 matchs avec les Warriors la saison dernière, impressionnant en finissant deuxième chez les pointeurs de l’équipe avec 18 points. Il s’est servi de cette expérience d’apprentissage pour l’aider à mettre en œuvre un plan efficace au cours de la saison morte afin de se préparer à la présente saison.

Évidemment, Yager a livré la marchandise, dominant à son premier match en 2021-2022 avec trois buts contre le gardien de but de 20 ans des Blades de Saskatoon Nolan Maier pour signer le premier tour du chapeau de sa carrière. Avec ce plateau, Yager, âgé de 16 ans, est aussi devenu le premier patineur de l’histoire des Warriors à faire bouger les cordages trois fois à ses débuts à domicile.

« C’était emballant. Je ne pense pas qu’il ait effacé le sourire sur son visage depuis, a dit l’entraîneur-chef des Warriors Mark O’Leary au journaliste Marc Smith du Discover Moose Jaw. Les gens que j’ai croisés dans la ville étaient absolument emballés de voir ce qu’il pouvait faire et j’ai bon espoir qu’il ne fera que s’améliorer. »

Choisi seulement deux rangs derrière Bedard au Repêchage de la Ligue de l’Ouest de 2020, Yager est aussi pressenti pour être un des premiers choix de la séance de sélection de la LNH en 2023.

La lignée Gauthier

On a aussi assisté à d’impressionnants débuts de saison dans la LHJMQ, particulièrement à Sherbrooke où l’ailier droit de 16 ans Ethan Gauthier a obtenu deux points à son premier match dans la ligue.

Tout premier choix du Repêchage de la LHJMQ en 2021, Gauthier amène un niveau de talent élite et de la créativité, qui s’ajoute à de l’ADN de la LNH – son père Denis a été un défenseur craint pendant 10 saisons dans la LNH, majoritairement dans l’organisation des Flames de Calgary et qui a aussi connu une carrière junior de quatre ans avec les Voltigeurs de Drummondville, avant d’y retourner par la suite pour cinq saisons à titre d’entraîneur adjoint.

Ce n’est pas tout pour la lignée de hockeyeur. Gauthier est aussi le jeune frère du défenseur des Voltigeurs Kaylen Gauthier, qui a présenté une évaluation pertinente de son frère.

« Ethan est très mature pour son âge, autant physiquement que mentalement. Il grandit encore et prend du gabarit, mais il joue déjà avec un style très robuste, a mentionné Kaylen Gauthier à Jonathan Habashi du Journal Express. C’est un joueur complet. Il est fiable défensivement. À l’attaque, il est capable de voir le jeu, passer la rondelle et marquer des buts. Il n’a pas beaucoup de défauts. Une fois qu’il aura atteint son plein potentiel, il sera le genre de joueur que tous les entraîneurs voudront avoir dans leur équipe. »

Les partisans pourront avoir leur premier aperçu de Gauthier samedi quand le Phoenix disputera son match inaugural à domicile contre le Drakkar de Baie-Comeau.

plus de nouvelles
Tir de la pointe : Dan MacKenzie, président de la LCH
Il y a 5 heures
143 joueurs de la LCH à surveiller au Repêchage de la LNH 2022
Il y a 5 heures
Étape majeure : Byram, McTavish et Lapierre marquent leur premier but dans la LNH
Il y a 11 heures
L'Équipe de la semaine dans la LCH (11 au 17 octobre)
Il y a 11 heures
Classement du Top 10 de la LCH Kia : Les Oil Kings restent au sommet, le ICE gèle la compétition
Il y a 5 jours
418 anciens de la LCH nommés au sein des formations de la LNH pour la saison régulière 2021-2022
Il y a 5 jours