MENU

Tour d’horizon de la semaine – Wolf intraitable pour amorcer la nouvelle saison

 

Chaque semaine, LCH.ca va d’un océan à l’autre pour vous présenter les faits saillants de l’actualité dans la ligue.

Wolf est toujours parfait après deux rencontres

Dustin Wolf a repris là où il avait laissé.

Après deux rencontres pour amorcer la nouvelle campagne, le cerbère des Silvertips d’Everett et gardien de but de l’année en titre dans LCH a réalisé deux jeux blancs consécutifs, arrêtant un total de 40 tirs pour remporter une victoire face à Spokane et l’autre contre Tri-City.

Choix de septième tour des Flames de Calgary en 2019, Wolf a commencé l’année avec un aperçu des rangs professionnels au sein de la principale équipe-école du club, le Heat de Stockton. Là-bas, Wolf, 19 ans, s’est rangé aux côtés d’un ancien du Storm de Guelph, Garret Sparks, avec qui il a rapidement développé un lien étroit.

« Je parle encore au téléphone avec lui presque tous les jours, juste pour savoir comment les choses se passent. Nous nous sommes créé une très bonne amitié, a déclaré Wolf à Wes Gilbertson du Calgary Sun. Il a subi des blessures, il a connu les hauts et les bas dans l’ECHL jusqu’à la LNH, alors il a en quelque sorte tout vu. Je suis très reconnaissant d’avoir un gars comme ça avec qui je peux parler de n’importe quoi – que ce soit de la vie de tous les jours, le hockey, ce qui se passe dans le monde… C’est quelque chose que je ne tiens pas pour acquis.»

Récoltant deux victoires en trois rencontres avec le Heat, Wolf est maintenant de retour avec les Silvertips dans le cadre d’un calendrier abrégé de 24 matchs qui pourrait le voir s’inscrire dans le livre des records. L’athlète originaire de Tustin, en Californie, en est à sa quatrième saison avec Everett et il continue d’assurer une présence dominante devant la cage, détenant 22 blanchissages en seulement 129 rencontres en carrière. La marque de tous les temps dans la Ligue de l’Ouest est détenue par Tyson Sexsmith, qui a connu 26 matchs parfaits avec les Giants de Vancouver de 2005 à 2009.

Tourigny se joint à Hockey Canada à temps plein

André Tourigny est sur le point de passer beaucoup de temps sur la scène internationale.

Dans le cadre d’une annonce faite mercredi, l’entraîneur-chef des 67’s d’Ottawa a été nommé au sein du personnel d’entraîneurs de Hockey Canada pour l’année à venir, une occasion qui le verra diriger les équipes nationales du pays dans quatre tournois de renoms.

« Je tiens à remercier Hockey Canada pour cette occasion incroyable et j’ai hâte de mettre en œuvre des plans pour connaître une saison réussie, a déclaré Tourigny dans un communiqué. Ce n’est pas une décision facile à prendre que celle de s’éloigner de la famille des 67’s d’Ottawa et je suis extrêmement reconnaissant envers (les propriétaires) ainsi qu’à l’ensemble du personnel des opérations hockey et du personnel administratif de m’avoir accordé ce privilège.»

Au cours de la prochaine année, Tourigny sera derrière le banc en tant qu’entraîneur adjoint pour le Championnat du monde de 2021 ainsi que pour les Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Beijing, puis élevé au poste d’entraîneur-chef pour le Championnat du monde de 2022 et les Mondiaux juniors 2022.

Plus récemment, Tourigny a aidé le Canada à décrocher une médaille d’argent au Championnat du monde de hockey junior de 2021 où l’équipe a été particulièrement dominante au tournoi à la ronde dans laquelle la formation a dominé l’opposition avec un différentiel de buts de 33-4. Tourigny était aussi l’adjoint de Dale Hunter, des Knights de London, au Championnat mondial junior de 2020 où le Canada a remporté la médaille d’or en République tchèque.

Rejoignant les 67’s en 2017, Tourigny a reçu les honneurs d’entraîneur de l’année de la Ligue de l’Ontario à deux reprises en plus du prix Brian Kilrea en 2019-2020 à titre d’entraîneur de l’année dans la LCH après avoir mené Ottawa à une fiche de 50-11-0-1 dans une saison raccourcie par la pandémie. En tant qu’entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda de 2003 à 2013, Tourigny a reçu le trophée Ron Lapointe en tant qu’entraîneur de l’année de la LHJMQ en 2005-2006 après avoir mené l’équipe à une fiche de 43-22-2-3.

Originaire de Trois-Rivières, au Québec, Tourigny est le premier entraîneur à temps plein du programme masculin de Hockey Canada depuis que Marc Habscheid des Raiders de Prince Albert a occupé un poste semblable pour la dernière fois en 2005. Tourigny prévoit demeurer avec les 67’s et reviendra dans le club à plein temps après avoir rempli ses fonctions sur la scène internationale.

Ellis au sommet des palmarès

Le record appartient maintenant à Colten Ellis.

Après avoir repoussé 22 tirs contre le Cap-Breton dimanche, le gardien des Islanders de Charlottetown détient maintenant à lui seul la marque de tous les temps de la LHJMQ pour le plus grand nombre de blanchissages en carrière avec 18. De plus, la victoire a marqué le deuxième blanchissage consécutif pour Ellis, son septième cette saison, qui s’inscrit à une campagne dominante dans laquelle il a trouvé la colonne des victoires dans 19 de ses 20 rencontres tout en affichant un pourcentage d’arrêt de .926 et une moyenne de buts alloués de 1,80.

Avec cet exploit, Ellis éclipse Philippe Cadorette qui avait enregistré 17 blanchissages en 209 rencontres en carrière avec Baie-Comeau et Shawinigan.

« C’était assez spécial parce que ce n’était vraiment pas quelque chose que je visais quand je suis arrivé dans la ligue, a déclaré Ellis à Paul Palmeter de CBC. Même en arrivant cette année, je ne pense même pas que je connaissais le record.»

Rejoignant les Islanders à la suite d’un échange d’entre-saison avec Rimouski, Ellis semble aussi prêt à s’attaquer au record de tous les temps pour le plus grand nombre de blanchissages en une seule saison, un record qu’il partage actuellement avec six autres gardiens, dont le médaillé d’or et gardien de longue date de la LNH, Roberto Luongo.

« Être en mesure de me joindre à cette équipe (à Charlottetown) a été plutôt formidable pour moi, a ajouté Ellis. Je savais vraiment qu’ils allaient être parmi les bonnes formations et je cherchais à avoir une occasion de remporter un championnat. Jusqu’à présent, c’est une excellente année.»

Sélectionné au troisième tour par les Blues de Saint-Louis en 2019, Ellis a signé son contrat de recrue de trois ans avec la formation de la LNH plus tôt ce mois-ci.

plus de nouvelles
Tour d’horizon de la semaine – Sutter renonce à son poste d'entraîneur-chef des Rebels
Il y a 2 jours
Le joueur vedette de la LCH – 5 questions à Peyton Krebs des ICE
Il y a 2 jours
Tir de la pointe : Le joueur de centre des Frontenacs Shane Wright
Il y a 2 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Le ICE brise la glace dans la bulle
Il y a 2 jours
La LCH annonce l’annulation du tournoi de la Coupe Memorial 2021
Il y a 4 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Blazers déclenchent une tempête offensive
Il y a 1 semaine