MENU

Tour d’horizon de la semaine – Talents exceptionnels

 

Chaque semaine, LCH.ca va d’un océan à l’autre pour vous présenter les faits saillants de l’actualité dans la ligue.

Wright à point

Il n’y a eu aucun signe de rouille chez Shane Wright, le jeune joueur d’exception.

À son premier match compétitif en plus d’un an, la prometteuse vedette des Frontenacs de Kingston a réussi un tour du chapeau mardi dans la victoire de 12 à 1 contre la Suède, qui marquait l’entrée en scène du Canada au Championnat du monde des moins de 18 ans de l’IIHF 2021.

Avant son arrivée au tournoi, le joueur de 17 ans originaire de Burlington, en Ontario, a été nommé capitaine de l’équipe canadienne, comptant sur Mason McTavish des Petes de Peterborough et Logan Stankoven des Blazers de Kamloops comme adjoints.

« Nous faisons confiance à Wright pour jouer du hockey dans les deux sens de la patinoire et exécuter des jeux responsables. C’est ce que nous avons demandé à toute l’équipe de faire et il en a été le parfait exemple, a raconté l’entraîneur-chef d’Équipe Canada Dave Barr après la rencontre.  Il est bon sur le banc pour un gars plus jeune que la grande majorité de nos joueurs. Il exige que les autres sur le banc jouent de la bonne façon, de la manière dont nous voulons jouer pour nous aider à gagner des matchs.

« Il en a marqué trois ce soir et je n’aime pas dire ‘de la bonne façon’, mais il n’a pas triché, il était juste au bon endroit au bon moment, exécutant les bons jeux. Il possède tout un lancer qui a compliqué la vie du gardien. Ça, c’est certain. »

Favori en vue du premier choix du Repêchage de la LNH en 2022, Wright est de retour sur la patinoire après une saison 2019-2020 dans la Ligue de l’Ontario avec les Frontenacs, au cours de laquelle il a récolté 66 points en 58 matchs, établissant un record de club pour une recrue avec 39 buts – tout en chauffant les accomplissements de talents de marque comme ses confrères et joueurs exceptionnels John Tavares et Connor McDavid – et a par la suite été nommé recrue de l’année de la LCH.

Wright et ses coéquipiers canadiens vont maintenant tenter de demeurer sur le sentier de la victoire mercredi contre la Lettonie.

Les débuts de Bedard avec le Canada

Le match d’ouverture du tournoi mardi pour le Canada au Championnat mondial des moins de 18 ans de l’IIHF a tout simplement été exceptionnel.

En plus de Wright, la recrue de 15 ans Connor Bedard des Pats de Regina a fait ses débuts sur la scène internationale avec l’unifolié et, comme troisième plus jeune joueur de l’histoire du Canada, il a rejoint les Tavares et McDavid.

Tout premier joueur à n’avoir jamais obtenu le titre de joueur exceptionnel dans la Ligue de l’Ouest, Bedard a fait toute une impression à sa première saison à Regina en amassant 12 buts et 16 mentions d’aide pour 28 points en seulement 15 matchs, non seulement pour mener les pointeurs des Pats, mais aussi le circuit tout entier au moment de son départ pour les moins de 18 ans.

« Ce n’est pas une ligue facile. Il y a beaucoup de gars plus imposant, d’autres gars plus rapides, des joueurs plus forts physiquement, et ce n’est pas le genre d’opposition auquel j’ai été habitué, donc c’est différent. En arrivant, mon entraîneur et tous mes coéquipiers m’ont aidé à bâtir ma confiance et je savais que j’allais être libre d’apprendre à travers mes erreurs. Je n’ai pas eu à jouer avec anxiété ou à me soucier de mériter mon temps de jeu. Je pense que ça m’a beaucoup aidé et que la transition a été beaucoup plus facile », a dit Bedard à la balado  Junior Hockey Magazine.

Tout comme il l’a fait avec les Pats cette saison, Bedard a trouvé un moyen de noircir la feuille de pointage mardi, préparant le but de première période de l’attaquant des Generals d’Oshawa Brett Harrison.

Originaire de Vancouver, en Colombie-Britannique, Bedard a joué avec la formation U18 de la West Vancouver Academy la saison dernière, dominant l’équipe avec 84 points – 43 buts et 41 aides en 36 matchs. C’est ce genre d’instinct offensif hors de l’ordinaire qui fait du phénomène adolescent une attraction qui vaut le détour en vue du Repêchage de la LNH en 2023.

Veleno réalise son rêve dans la LNH

Comme le dit l’adage « jamais deux sans trois », la soirée de mardi a été mémorable pour une autre raison.

Faisant ses débuts avec les Red Wings de Detroit, Joe Veleno a réalisé un rêve d’enfance alors que l’ancien de la LHJMQ, qui a porté l’uniforme rouge et blanc pour la première fois, a obtenu près d’une quinzaine de minutes de jeu et a décoché deux tirs dans une victoire de 1 à 0 en tirs de barrage contre les Blue Jackets de Columbus.

« Il a été solide avec la rondelle, solide avec son bâton et il a joué un match dans les deux sens de la patinoire, tout en profitant de bonnes occasions, a dit l’entraîneur-chef des Red Wings Jeff Blashill au journaliste Ansar Khan du site Michigan Live après le match. Je pense que nous avons joué un bon match. Il a eu l’air d’un joueur qui a disputé deux années chez les pros et qui était prêt à saisir l’occasion de patiner dans la LNH. On a vraiment vu sa force. Il a eu un bon temps de jeu et il l’a mérité. »

Choix de premier tour des Red Wings au Repêchage de la LNH en 2018, Veleno a joué sa première saison professionnelle avec les Griffins de Grand Rapids l’an dernier – le club-école des Red Wings – après un séjour de quatre ans dans la LHJMQ, au cours duquel il a disputé 230 matchs avec les Sea Dogs de Saint John et les Voltigeurs de Drummondville.

« Je veux jouer de la bonne façon. Les gars seront là pour m’aider au passage. Je veux aider l’équipe à l’emporter chaque fois que je saute sur la glace, a mentionné Veleno à Khan, mardi. Je veux faire la différence (pour les Red Wings), et si c’est en marquant un but, en bloquant un tir ou peu importe, je veux être important dans tous les aspects du jeu et aider cette équipe à gagner. »

Premier joueur à avoir obtenu le statut de joueur exceptionnel dans la LHJMQ, Veleno a fait ses débuts avec les Sea Dogs en 2015-2016 et a fini au 10e rang des pointeurs parmi les recrues de la ligue. La saison suivante, le patineur originaire de Kirkland, au Québec, a été un rouage important dans la conquête de la troisième coupe du Président des Sea Dogs. Sa saison la plus dominante dans les rangs juniors est toutefois survenue à sa dernière saison avec Drummondville, alors qu’il a amassé 104 points en 59 matchs pour terminer au quatrième rang de la ligue, obtenant aussi une place au sein de la première équipe d’étoiles de la LHJMQ.

plus de nouvelles
Tour d’horizon de la semaine – La saison des signatures
Il y a 2 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Rockets en reconstruction sont prêts au décollage
Il y a 2 jours
Le joueur vedette – 5 questions à Brett Brochu des Knights
Il y a 2 jours
Tir de la pointe : Le centre des Pats Connor Bedard
Il y a 1 semaine
Tour d’horizon de la semaine – Byfield à Hollywood
Il y a 1 semaine
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Silvertips décrochent un autre titre de division
Il y a 1 semaine