MENU

Tour d’horizon de la semaine – Sutter renonce à son poste d’entraîneur-chef des Rebels

 

Chaque semaine, LCH.ca va d’un océan à l’autre pour vous présenter les faits saillants de l’actualité dans la ligue.

Sutter remet sa démission à Red Deer

C’est la fin d’une époque en Alberta.

Samedi, le dirigeant de longue date des Rebels de Red Deer Brent Sutter a annoncé qu’il avait remis sa démission à titre d’entraîneur-chef, une décision qui survient alors que l’équipe connaît un lent départ en cette saison écourtée, elle qui n’avait amassé que six points après ses 14 premiers matchs.

« C’est décevant. Je ne vais pas dire que ce n’est pas le cas. Ça fait mal, ça fait partie du portrait d’ensemble de la situation, a déclaré Sutter à Troy Gillard de Red Deer News Now. Cependant, je dois faire ce qu’il est juste de faire et j’ai toujours été comme ça au cours de ma carrière de joueur et d’entraîneur. Le devant du chandail va toujours avoir la priorité. S’il y a moyen que je puisse être plus utile dans d’autres secteurs d’activité, alors c’est ce que je dois faire. »

Sutter ne sera plus derrière le banc, mais l’homme de 58 ans restera en poste comme propriétaire, président et directeur général. Dans l’intérim, les adjoints Ryan Colville et Brad Flynn ainsi que le directeur général adjoint Shaun Sutter auront la responsabilité de diriger l’équipe jusqu’à la fin de la saison.

« Quand tu es l’entraîneur-chef, tu es tellement engagé dans ton travail qu’il y a d’autres choses qui se passent dans l’organisation que tu as tendance à ne pas voir, a noté Sutter. Tu n’es pas complètement dans le bain à la fois du côté des opérations hockey que du côté des affaires. Maintenant, je vais avoir le temps de me concentrer sur l’autre aspect de l’organisation et donner un coup de main de ce côté-là. »

Devenu propriétaire de la concession en 1999, Sutter n’a pas tardé à mener le club vers le succès à l’échelle nationale puisque celui-ci a remporté le premier titre de la Coupe Memorial de son histoire deux ans plus tard seulement, en plus de décrocher la Coupe Ed Chynoweth en tant que champion des séries éliminatoires de la Ligue de l’Ouest.

Au total, Sutter a été derrière le banc pour 15 des 20 années où il a veillé aux intérêts de la concession, outre le fait qu’il ait été absent pendant cinq ans quand il a agi comme entraîneur-chef des Devils du New Jersey et des Flames de Calgary dans la LNH de 2007 à 2012.

Campbell établit un record des Leafs

Jack Campbell s’est réservé une place dans le livre des records.

En signant sa 10e victoire d’affilée à l’occasion d’un gain de 3-2 contre les Canadiens de Montréal, mercredi, le gardien des Maple Leafs de Toronto et diplômé des Greyhounds de Sault Ste. Marie a réédité la marque du club torontois pour les victoires consécutives.

Trois gardiens des Maple Leafs avaient auparavant aligné neuf victoires, incluant le diplômé des Saguenéens de Chicoutimi Félix Potvin, qui a été le dernier à réaliser le tout en 1994. Campbell est le premier à atteindre le cap de la dizaine à ce titre avec la concession plus que centenaire.

« C’est formidable. Je peine à trouver les mots en ce moment, a déclaré Campbell à Chris Johnston du réseau Sportsnet. Ç’a été un long parcours et le simple fait d’avoir tout ce soutien (de mes coéquipiers), de la part de tous et de chacun des membres de l’équipe, c’est fou. C’est un rêve devenu réalité, c’est le fruit de beaucoup de travail. »

Obtenu des Kings de Los Angeles au mois de février l’an dernier, Campbell a pu retrouver le directeur général des Maple Leafs Kyle Dubas en se retrouvant à Toronto. Les deux avaient auparavant fait partie de l’organisation des Greyhounds dans la Ligue de l’Ontario,

En fait, ce n’était pas la première fois que Dubas réalisait une transaction pour mettre la main sur les services du gardien. À sa première année à la barre des Greyhounds, Dubas a complété une transaction monstre avec les Spitfires de Windsor, incluant Campbell dans un marché qui comptait neuf éléments et qui a permis à Windsor de mettre la main sur deux patineurs ainsi que six choix au repêchage.

Un gardien de but fort convoité, Campbell a été sélectionné au 11e rang au total par les Stars de Dallas à l’occasion du Repêchage de la LNH en 2010 avant de passer les deux saisons suivantes dans la Ligue de l’Ontario. Il a alors participé à 91 matchs au total avec les Spitfires et les Greyhounds.

Biasca a trouvé sa zone de confort

Les saisons disputées à titre de recrue sont inoubliables, et c’est encore plus le cas quand il s’agit du joueur de première année des Mooseheads de Halifax Attilio Biasca.

À sa saison inaugurale, l’attaquant suisse a disputé 19 rencontres avec les Mooseheads au cours d’une campagne plutôt particulière, celle-ci ayant été interrompue à quelques occasions et étant caractérisée par des affrontements répétés contre les cinq mêmes équipes des provinces de l’Atlantique.

« Depuis mon enfance que je rêvais de venir ici, et j’ai attendu encore à l’été de pouvoir venir ici, mais je n’ai pas pu le faire en raison de la COVID, a indiqué Biasca à Willy Palov du Halifax Chronicle Herald. Puis, avec le Championnat du monde junior, c’était formidable de pouvoir venir ici et j’en suis très content. Tout le monde m’a aidé depuis que je suis ici. Ma famille d’accueil est formidable et tout le monde est si gentil que cela a été très facile de s’adapter. »

Son total de huit points depuis le début de la saison et sa séquence de deux buts et deux aides à ses cinq dernières sorties ont montré que Biasca a trouvé ses réflexes et ses repères ces dernières semaines, alors qu’il continue d’apprivoiser les nuances du hockey à la nord-américaine.

Un des quatre patineurs des Mooseheads admissibles au prochain Repêchage de la LNH, Biasca a eu droit à trois matchs avec la Suisse au Championnat du monde junior avant de faire ses débuts avec Halifax fin janvier. Sauf qu’une blessure a forcé le talentueux ailier à rester à l’écart du jeu pour un mois additionnel.

« J’ai trouvé ça difficile, à cause de la blessure, mais aussi parce que ça devient alors impossible de rester en forme. J’ai presque perdu tous mes réflexes pendant ma blessure, a fait remarquer Biasca, le cinquième choix du repêchage international de la LCH 2020, qui continue de plaider sa cause à titre de membre de la cuvée 2021 des espoirs de la LNH. Cependant, je suis maintenant de retour à 100 pour cent et je dois rebondir pour montrer à tout le monde ce que je suis en mesure de faire au hockey.

« J’adore le hockey ici. C’est sûr que c’est différent pour moi et c’est plus difficile aussi, alors je dois changer mon style de jeu un peu et je pense que j’ai joué de mieux en mieux. Toutefois, c’est une bonne chose pour ma carrière et je suis vraiment content d’être ici. »

plus de nouvelles
Tour d’horizon de la semaine – La saison des signatures
Il y a 2 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Rockets en reconstruction sont prêts au décollage
Il y a 2 jours
Le joueur vedette – 5 questions à Brett Brochu des Knights
Il y a 2 jours
Tir de la pointe : Le centre des Pats Connor Bedard
Il y a 1 semaine
Tour d’horizon de la semaine – Byfield à Hollywood
Il y a 1 semaine
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Silvertips décrochent un autre titre de division
Il y a 1 semaine