MENU

Tour d’horizon de la semaine – Édition spéciale gardiens

Chaque semaine, LCH.ca va d’un océan à l’autre pour vous présenter les faits saillants de l’actualité dans la ligue.

Cossa sera à surveiller au Repêchage

Un colosse de près de 6-pieds-6, Sebastian Cossa ne passe pas inaperçu quand il se retrouve devant le filet.

Ce sera plus que jamais le cas quand celui-ci entreprendra bientôt sa deuxième saison avec les Oil Kings d’Edmonton, au moment où les clubs de l’Alberta recommenceront à jouer plus tard ce mois-ci. Un des 123 joueurs de la LCH répertoriés sur la liste des joueurs à surveiller que la Centrale de dépistage de la LNH a publiée en janvier, Cossa est le seul gardien à avoir reçu la cote ‘A’, ce qui indique qu’il a de bonnes chances d’être réclamé au premier tour à l’occasion du prochain Repêchage de la LNH.

Cette cote est tout à fait méritée étant donné que Cossa a été dominant à sa saison recrue, quand il a pris les commandes du poste de gardien partant des Oil Kings avant de compléter la saison avec un bilan de 21-6-2-1. Dans l’ensemble, l’Albertain de Fort McMurray a fait belle impression, lui qui a terminé parmi les meilleurs dans toutes les principales statistiques pour gardiens, notamment les victoires, la moyenne de buts alloués par match (2,23), le taux d’arrêts (.921) et les jeux blancs (4).

« C’est une présence imposante devant le filet, a déclaré Al Jensen, de la Centrale de dépistage, à Terry Jones du Edmonton Sun. Il couvre bien son filet quand il est en position de faire l’arrêt ou quand il se laisse tomber en position papillon, il ne laisse pas beaucoup d’ouvertures aux tireurs. Quand il est en position papillon, il ferme l’espace le long de la glace et entre ses jambières tout en étendant bien ses jambes pour protéger les coins inférieurs du filet. Il a confiance en ses aptitudes et cela paraît dans sa façon de jouer. Il a de bons atouts pour la LNH. »

Si Cossa devait entendre son nom être prononcé au premier tour de la séance de sélection, il serait le premier gardien de la LCH à être réclamé aussi tôt depuis que les Stars de Dallas ont sélectionné Jack Campbell (Greyhounds de Sault Ste. Marie) au 11e rang en 2010. Il serait par ailleurs le premier espoir né au Canada à être choisi au premier tour depuis que Chet Pickard (Americans de Tri-City) a été réclamé par les Predators de Nashville en 2008.

McLaren à Kingston

C’est un nouveau départ pour Cole McLaren.

Après s’être aligné pendant des portions de trois saisons avec les Mooseheads de Halifax – notamment le temps de sept matchs en 2020-2021 – le gardien de but de 20 ans s’en va chez les Frontenacs de Kingston, ce club de la Ligue de l’Ontario l’ayant réclamé au ballottage lundi.

Le tout est survenu parce que les Mooseheads avaient besoin de libérer un poste de joueur de 20 ans pour le confier au gardien Alexis Gravel, né en 2000. En s’amenant à Kingston, McLaren aura droit à une belle occasion puisqu’il succédera à Christian Propp, qui a complété sa carrière junior la saison dernière.

« Mille mercis aux Mooseheads de Halifax pour la possibilité qu’ils m’ont donnée ces trois dernières années », a indiqué McLaren, un jeune homme originaire d’Annapolis Royal, en Nouvelle-Écosse, sur ses réseaux sociaux plus tôt cette saison. « Je ne peux remercier assez le personnel, ma famille de pension, mes coéquipiers et les partisans pour tous les souvenirs qu’ils me laissent et pour m’avoir permis de réaliser mon rêve à titre de joueur local. »

McLaren fera profiter aux Frontenacs d’un bon bagage d’expérience, lui qui a disputé la finale de la Coupe Memorial en 2019 à l’issue d’une saison où il a affiché un bilan de 16-2-1-0. Ce pilier rejoint les rangs d’une équipe qui aligne déjà la recrue de l’année en titre dans la LCH, Shane Wright, joueur qui pourrait être sélectionné au tout premier rang du Repêchage de la LNH en 2022 et qui a conclu sa première saison dans les rangs juniors avec une étonnante production de 66 points en 58 matchs.

Roy atteint le sommet

Patrick Roy a ajouté une autre réalisation à son palmarès.

À l’occasion d’une victoire de 3-1 contre le Drakkar de Baie-Comeau, samedi, l’entraîneur de longue date des Remparts de Québec a signé la 408e victoire de sa carrière, faisant de lui le meneur de tous les temps dans la LHJMQ à ce chapitre avec une même et seule équipe.

Plus impressionnant encore, Roy n’a eu besoin que de 687 rencontres pour atteindre ce plateau. Roy fait par ailleurs partie d’un club sélect de sept entraîneurs à avoir atteint le cap des 300 victoires ou plus avec une équipe.

Dans l’ensemble, la victoire a permis à Roy de dépasser Benoit Groulx, auteur de 407 victoires avec les Olympiques de Gatineau, de 2003 à 2016.

Roy cherchera maintenant à rejoindre le meneur de tous les temps au chapitre des victoires avec une seule concession (467), Groulx, dont la carrière d’entraîneur lui a permis de diriger les Olympiques de Hull et de Gatineau. Roy est le seul autre entraîneur à avoir atteint le plateau des 400 victoires ou plus à la barre d’une même formation.

Né à Québec, Roy, 55 ans, a amorcé sa carrière dans la LHJMQ avec les Bisons de Granby (aujourd’hui les Eagles du Cap-Breton), avec qui il a disputé trois saisons, de 1982 à 1985. Il a ensuite connu une grande carrière dans la LNH comme gardien avec les Canadiens de Montréal et l’Avalanche du Colorado, au cours de laquelle il a notamment remporté la Coupe Stanley à quatre occasions, le trophée Conn-Smythe en tant que joueur le plus utile à son équipe dans les séries trois fois, ainsi que le trophée Vézina remis au meilleur gardien de la LNH trois fois. Il a aussi été nommé entraîneur de l’année dans la LNH avec l’Avalanche en 2013-2014.

Roy a agi comme entraîneur-chef des Remparts au cours de 11 saisons depuis 2005-2006, période au cours de laquelle il a remporté la Coupe Memorial à sa première année derrière le banc.

plus de nouvelles
Hockey Canada invite 35 joueurs au camp de sélection de l’équipe nationale junior du Canada
Il y a 4 jours
Tir de la pointe : Le défenseur Carson Lambos du ICE de Winnipeg
Il y a 4 jours
Portrait statistique de la LCH – Meneurs du mois de novembre
Il y a 4 jours
Classement du Top 10 de la LCH Kia : Les Blazers en feu à l’arrivée de décembre
Il y a 5 jours
L'Équipe de la semaine dans la LCH (22 au 28 novembre)
Il y a 6 jours
Portrait statistique de la LCH – Meneurs au chapitre des aides
il y a 2 semaines