MENU

Tour d’horizon de la semaine – Édition des anciens

 

Chaque semaine, LCH.ca va d’un océan à l’autre pour vous présenter les faits saillants de l’actualité dans la ligue.

Une réalisation historique pour Marleau

Patrick Marleau est maintenant détenteur d’un des records les plus convoités du hockey.

En disputant son 1768e match dans la LNH lundi soir, l’attaquant des Sharks de San Jose, un ancien des Thunderbirds de Seattle, est devenu le détenteur du record pour le plus grand nombre de rencontres disputées dans l’histoire de la ligue, surpassant le légendaire Gordie Howe.

« Le simple fait d’être mentionné dans la même phrase que Gordie Howe est un rêve pour la plupart des joueurs de hockey, a déclaré le commissaire de la LNH Gary Bettman dans un communiqué. Le fait de battre l’un de ses records est historique.»

Disputant deux saisons avec les Thunderbirds de 1995 à 1997, Marleau a amassé 83 buts et 116 passes pour 199 points en 143 matchs. Un passage marqué par sa deuxième année avec Seattle au cours de laquelle il a récolté avec 125 points, bon pour le troisième rang au classement de la ligue avec un retard de seulement neuf points sur la première place. Cette performance l’a aussi aidé à se tailler une place au sein de la deuxième équipe d’étoiles de la LCH.

Sélectionné au deuxième rang du Repêchage de la LNH en 1997 par San Jose, Marleau a ensuite connu une carrière émérite de 23 saisons avec des passages au sein des Sharks, des Maple Leafs de Toronto et des Penguins de Pittsburgh. Sur la scène internationale, l’athlète originaire d’Aneroid en Saskatchewan a représenté son pays à plusieurs reprises. Sa liste de distinctions comprend deux médailles d’or obtenues aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 et 2014.

Au-delà du record pour le nombre de rencontres disputées avec les Sharks, Marleau est aussi détenteur de plusieurs records de club dans des catégories notables, y compris les buts (522) et les points (1110). De plus, son total de 1196 points en carrière se classe au 50e rang de tous les temps dans la LNH.

« Je veux que les gens se disent j’aurais tout donné quand je serai parti, a déclaré Marleau à Associated Press. J’ai apprécié ce sport, j’ai aimé ce sport, j’ai adoré mon temps au sein de l’équipe, j’ai adoré les victoires. Ce sont les moments qui m’ont le plus marqué.»

En tout et partout, Marleau, 41 ans, est l’un des six anciens de la LCH à se classer parmi les 10 joueurs ayant disputé le plus grand nombre de matchs en carrière dans la LNH. Ce groupe comprend notamment Ron Francis et Joe Thornton (Greyhounds Sault Ste. Marie), Mark Recchi (Blazers de Kamloops), Dave Andreychuk (Generals d’Oshawa) et Scott Stevens (Rangers de Kitchener).

Luongo dirigera le Canada

Roberto Luongo aura sa chance d’occuper le poste de directeur général.

On apprenait lundi que l’ancien du Titan d’Acadie-Bathurst a reçu le mandat d’assembler la formation d’Équipe Canada qui participera au prochain Championnat du monde de l’IIHF en Lettonie.

« Hockey Canada est ravi d’avoir Roberto à la tête de notre groupe de dirigeants et de continuer à travailler avec le reste de notre équipe de gestion olympique alors que nous continuons à nous préparer en vue des Jeux olympiques de 2022 », a déclaré Tom Renney, chef de la direction de Hockey Canada, dans un communiqué.

Depuis l’annonce de sa retraite de la LNH en 2019, Luongo a passé les deux dernières saisons à parfaire son apprentissage au sein du groupe de direction en tant qu’adjoint spécial au directeur général des Panthers de la Floride, la même franchise avec laquelle il a passé une grande partie de sa carrière de joueur, mis à part un séjour de sept saisons et demie avec les Canucks de Vancouver de 2006 à 2014, ainsi que son début de carrière avec les Islanders de New York. L’illustre carrière de Luongo compte 19 saisons et 1044 matchs disputés – le deuxième plus grand total de tous les temps pour un gardien de but.

Dans les rangs juniors, Luongo a partagé ses quatre saisons entre les Foreurs de Val-d’Or et le Titan, de 1995 à 1999, faisant deux apparitions consécutives à la Coupe Memorial en 1998 et 1999 après avoir respectivement guidé ces deux formations à des titres de la Coupe du Président, remis aux champions des séries éliminatoires de la LHJMQ.

Sur la glace, le Montréalais de 42 ans a représenté le Canada dans les compétitions internationales à quelques reprises, notamment aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 chez lui à Vancouver, quand les Canadiens ont battu les Américains en prolongation pour remporter la médaille d’or.

De plus, l’ancien capitaine des Coyotes de l’Arizona, et ancienne vedette des Blazers de Kamloops, Shane Doan, qui se joint à Luongo au sein du groupe de gestion canadien, occupera le poste de directeur général adjoint. Plus tôt cette année, l’athlète d’Halkirk, en Alberta, s’est joint à l’équipe de gestion des Coyotes pour occuper le nouveau poste de chef du développement hockey. Depuis 2007, Doan est aussi copropriétaire des Blazers.

Le Championnat du monde de 2021 devrait s’amorcer le 21 mai pour le Canada avec un duel en ronde préliminaire face à la Lettonie pour ensuite faire face à la Finlande, l’Allemagne, le Kazakhstan, la Norvège et les États-Unis. Le Canada a terminé en première place à 26 reprises dans l’histoire du tournoi, avec leur plus récent titre datant de 2016.

Robertson brille avec les Stars

Jason Robertson n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour trouver son aise avec les Stars de Dallas.

Disputant sa première saison complète avec la formation du Texas, l’ancien détenteur du titre de meilleur buteur de la LCH fait présentement sa marque avec les Stars et son nom est de nouveau associé à des honneurs de fin de saison comme un candidat sérieux à l’obtention du trophée Calder à titre de recrue de l’année dans la LNH.

Après avoir obtenu un essai de trois matchs avec les Stars la saison dernière, suivi d’un passage au sein de la formation dans le cadre de la bulle des séries éliminatoires de la LNH, Robertson a profité de ces occasions pour consolider son rôle avec la formation cette année.

« J’ai été dans la bulle pendant 66 jours quand nous nous sommes rendus en finale, aussi longtemps que n’importe quelle équipe de la LNH, a déclaré Robertson au Dallas Morning News. Malheureusement, je n’ai pas eu de temps de jeu, mais j’étais présent chaque rencontre, chaque séance avec tous les joueurs, donc j’avais un accès privilégié pour observer la vitesse de la LNH.»

Cette saison, Robertson occupe la troisième place des marqueurs chez les Stars avec 14 buts et 21 passes en 40 apparitions – dont au moins un point à chacune de ses cinq dernières rencontres. Robertson produit à un rythme de près d’un point par match et occupe le deuxième rang parmi les compteurs recrus de la ligue, seulement deux points derrière Kirill Kaprizov du Minnesota. Robertson a également été particulièrement efficace à force égale, inscrivant pratiquement tous ses points, sauf pour trois, à cinq contre cinq, alors qu’il mène aussi toutes les recrues avec un cumulatif de plus-17.

« Au début de la saison morte, mon principal objectif était de me tailler une place au sein de la formation, a ajouté Robertson. Quand j’ai rejoint l’équipe en janvier, je me suis concentré sur l’objectif d’être un joueur percutant.»

« Ce n’était pas ce à quoi je m’attendais en ce début d’année. Je n’aurais jamais pensé que j’aurais eu autant de succès. Ce n’est pas simplement un effort individuel puisque mes entraîneurs me donnent les outils nécessaires pour que mes coéquipiers puissent connaître autant de succès, alors j’essaie juste d’en faire autant que possible avec ce que j’ai.»

Partageant ses quatre saisons dans les rangs juniors entre les Frontenacs de Kingston et les IceDogs de Niagara de 2015 à 2019, Robertson a récolté 149 buts et 168 passes pour 317 points en 252 matchs en carrière. Sa dernière saison est venue couronner sa carrière avec une récolte de 117 points, une campagne au cours de laquelle il a surpassé tous les talents de la LCH, d’un océan à l’autre, et a remporté une place au sein de la première équipe d’étoiles de la Ligue de l’Ontario.

plus de nouvelles
2:12
Justin Robidas - Voici La Relève
Il y a 2 jours
Des anciens de la LCH se démarquent comme favoris pour le trophée Conn Smythe en séries de la Coupe Stanley
Il y a 1 semaine
Pipeline des espoirs de la LCH – Canadiens de Montréal
Il y a 1 semaine
La Ligue canadienne de hockey dévoile l’ordre de selection de son Repêchage international 2021
Il y a 1 semaine
#CultiverLaForce avec Kubota Canada et la LCH
Il y a 1 semaine
Le joueur vedette – 5 questions à Olen Zellweger des Silvertips
Il y a 1 semaine