MENU

Tour d’horizon de la semaine – Bédard prend les commandes de la course au meilleur marqueur dans l’Ouest

 

Chaque semaine, LCH.ca va d’un océan à l’autre pour vous présenter les faits saillants de l’actualité dans la ligue.

Le bon départ de Bédard se poursuit

Avec 10 matchs disputés avec les Pats de Regina, la jeune sensation de 15 ans a récolté au moins un point dans chacune de ses rencontres cette saison, dont un sommet en carrière de quatre points dans la victoire de lundi par la marque de 9-4 contre Swift Current.

Au final, ce jeune centre qu’il faut absolument surveiller, aura amassé huit buts et 11 passes pour 19 points et se retrouve au sommet de la course au meilleur marqueur de la Ligue de l’Ouest, un point devant l’ailier Dylan Guenther, un joueur de deuxième année des Oil Kings d’Edmonton qui devrait être réclamé dès le premier tour au Repêchage de la LNH en 2021.

Si Bédard continue d’épater les amateurs de hockey d’un océan à l’autre, il a aussi démontré son caractère et son talent sur certains des plus grands rivaux de l’équipe.

« C’est évident qu’il possède un talent spécial, mais de voir sa maturité sur la patinoire à l’âge de 15 ans en réussissant des jeux sous pressions face à des joueurs plus vieux est aussi très impressionnants, raconte Mitch Love, entraîneur-chef des Blades de Saskatoon au journaliste Steve Ewan du quotidien The Province. Vous pouvez voir sa confiance dans chaque séquence de jeu sur la patinoire. Son tir est surprenant, sa dégaine et sa vision du jeu rendent les joueurs autour de lui encore meilleurs, à son âge c’est extraordinaire. »

Bien sûr, de telles performances de compteur ne sont rien de neuf pour Bédard qui, l’an dernier, a mené la cadence de l’Académie des moins de 18 ans de Vancouver, alors qu’il n’avait que 14 ans en inscrivant 84 points en seulement 36 matchs.

Premier joueur à se voir accorder une admission précoce dans la Ligue de l’Ouest, Bédard a été réclamé à la séance de sélection de 2020 de ce circuit. Admissible pour le Repêchage de la LNH en 2023, cet athlète originaire de North Vancouver en Colombie-Britannique, est aussi déjà le favori pour être le premier de classe de cet encan. Il rappelle en ce sens d’autres jeunes prodiges de la CHL tels que John Tavares, Aaron Ekblad et Connor McDavid.

Stanley saisit l’occasion

Logan Stanley est immanquable.

Du haut de ses 6 pieds 7 pouces, le jeune géant gradué des Rangers de Kitchener est désormais un irremplaçable chez les Jets de Winnipeg.

Après avoir fait ses débuts professionnels avec les Jets à la mi-janvier, Stanley, un défenseur issu du Manitoba, a réussi son premier but dans la LNH samedi contre les Flames de Calgary. Après 24 matchs, l’athlète âgé de 22 ans, est devenu un défenseur fiable à Winnipeg, avec ses récentes présences où on lui a confié près de 17 minutes de temps de glace.

« Nous croyons que nous avons une bonne combinaison avec lui, expliquait l’entraîneur-chef Paul Maurice à Ted Wyman du Winnipeg Sun. (Je suis) vraiment heure de voir où il est rendu. J’ai vraiment apprécié de voir son niveau de confiance croître et surtout, la qualité de son jeu. »

En fait, Stanley a été si impressionnant par son jeu que cela pourrait forcer l’état-major à reconsidérer sa formation défensive en vue du repêchage de l’expansion cet été où l’équipe devra sacrifier un joueur de la formation à la future équipe, le Kraken de Seattle.

Pour l’instant toutefois, Stanley demeure concentré sur le moment présent.

« C’est difficile de prendre le temps pour voir ce qui se passe, a-t-il dit à Wyman. J’apprécie ce qui passe et j’essaie d’être meilleur chaque jour ici et aider cette équipe à gagner des matchs. »

En 219 rencontres avec Windsor et Kitchener dans la Ligue de l’Ontario de 2014 à 2018, la carrière junior de Stanley a été marquée par un championnat de la Coupe Memorial avec les Spitfires en 2017, un an après que Winnipeg l’eut réclamé au premier tour du Repêchage de la NHL.

Le duo dynamique de Charlottetown

Les Islanders de Charlottetown pourraient avoir une paire de candidats susceptibles d’être considérés comme joueurs par excellence

Au sommet de la lutte des marqueurs de la ligue, les attaquants Cédric Desruisseaux et Thomas Casey ont tous deux récolté 62 points en 32 matchs cette saison et ils sont d’office les grands favoris pour remporter le trophée Jean-Béliveau comme meilleur pointeur de la ligue à la fin de l’année.

Ce fut une performance tellement dominante que les deux détiennent une priorité de 19 points sur le plus proche marqueur de la LHJMQ, le centre Elliott Desnoyers, des Mooseheads de Halifax, un joueur de troisième année et espoir des Flyers de Philadelphie.

Tous deux ont été négligés par les dépisteurs au dernier Repêchage de la LNH, et cette saison est leur occasion d’obtenir une autre chance d’attirer l’attention des évaluateurs de talent. Pour Desruisseaux, un ailier jugé trop petit, ce fut une saison dominante où il a une séquence de 17 matchs avec au moins un point et surtout une saison où il a été blanchi de la feuille de pointage qu’une seule fois. À neuf occasions il a marqué trois points et plus, incluant une séquence de trois matchs à la mi-février où il a récolté six buts et six passes.

Pour Casey, ce fut la même chose, alors que ce héros local n’a été tenu à l’écart de la feuille de pointage que trois fois cette saison. Tout comme Desruisseaux, Casey, 5 pieds 8 pouces, a souvent été ignoré en raison de son gabarit, même si cela n’aura pas empêché les Red Wings de Détroit de l’inviter au camp d’entraînement en 2019.

Entretemps, Casey s’est récemment commis à continuer sa carrière avec les Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick pour la présente saison.

« Il me semble que c’est une union naturelle et je suis heureux que cela se concrétise, a dit Casey à Jason Malloy du Charlottetown Guardian. Ils sont en lice pour championnat national et le championnat de SUA année après année, alors c’est quelque chose qui m’allume. Comme joueur de hockey, vous voulez gagner des matchs alors je suis heureux de me joindre à une culture gagnante et d’avoir la chance d’y contribuer. »

plus de nouvelles
Tour d’horizon de la semaine – Sutter renonce à son poste d'entraîneur-chef des Rebels
Il y a 2 jours
Le joueur vedette de la LCH – 5 questions à Peyton Krebs des ICE
Il y a 2 jours
Tir de la pointe : Le joueur de centre des Frontenacs Shane Wright
Il y a 2 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Le ICE brise la glace dans la bulle
Il y a 2 jours
La LCH annonce l’annulation du tournoi de la Coupe Memorial 2021
Il y a 4 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Blazers déclenchent une tempête offensive
Il y a 1 semaine