MENU

Top-10 Kia de la LCH : Knights de London

 

Les Knights de London sont l’équipe la mieux classée dans la Ligue canadienne de hockey au moment d’amorcer la saison 2019-20.

Alors que 14 joueurs admissibles à un retour avec l’équipe participent présentement à des camps d’entraînement de la LNH, les champions en titre de la division Midwest de la Ligue de de l’Ontario alignent plus de joueurs affiliés à des clubs de la LNH que tout autre club de la LCH d’un océan à l’autre, ce qui pourrait faire de la 55e saison de leur histoire une occasion tout à fait spéciale.

La majorité des joueurs présents aux camps devrait normalement revenir à London disputer la saison à venir, venant ainsi augmenter les chances des Knights de se qualifier à nouveau pour les séries. London a été un modèle de constance à ce titre, ayant réussi l’exploit à chacune de ses 19 dernières campagnes ; en cours de route, le club a décroché le championnat de la Ligue de l’Ontario quatre fois et la Coupe Memorial à deux reprises.

Un des éléments-clés au sein de la formation des Knights sera l’attaquant de 18 ans et choix de premier tour des Capitals de Washington Connor McMichael qui, la saison dernière, s’est révélé à titre d’un des chefs de file de l’équipe et a récolté 72 points en 67 matchs. Un autre joueur à surveiller est l’ailier de quatrième année et choix de premier tour des Blue Jackets de Columbus Liam Foudy, qui affiche une rapidité et une touche de marqueur de niveau élite, ce qui lui a permis de totaliser un sommet en carrière de 68 points en 2018-19. Des joueurs comme Matvey Guskov (Wild du Minnesota) et le nouveau venu Jonathan Gruden (Sénateurs d’Ottawa) permettront à l’équipe d’avoir de la profondeur et d’avoir une attaque bien équilibrée.

Les départs du capitaine Evan Bouchard et du Suédois Adam Boqvist à la ligne bleue signifie que London devra confier les principales tâches en défensive à d’autres, tels que les espoirs de la LNH Alec Regula (Red Wings de Detroit) et Hunter Skinner (Rangers de New York), et espérer que d’autres arrières en pleine ascension sauront assurer la relève et jouer un rôle plus important au fil de la saison.

« Il s’agit de simplifier les choses. Il ne faut pas trop leur en donner, a expliqué l’entraîneur adjoint Dylan Hunter à Ryan Pyette du London Free Press. Il y a beaucoup de travail au tableau et sur vidéo à faire. On parle d’abord de la zone défensive, puis de la zone neutre, et ensuite de la zone offensive en dernier. Plusieurs joueurs n’ont pas vu en quoi consistent ces systèmes. Nous essayons de les amener à separler sur la glace et à bien savoir où ils doivent se placer sur la patinoire, à bien maîtriser la structure, en espérant qu’ils pourront mieux maîtriser les phases de transition.

« Il s’agit de savoir qui comprend la façon de sortir de la zone, qui se place en réception, qui sait repérer un trois contre deux. Nous savons où ils en sont en terme d’habiletés. Il y a beaucoup de talent ici et il s’agit de voir qui saura s’adapter rapidement et jouer à un rythme plus rapide, ce qu’ils sont en mesure de retenir parmi tout ce qu’on leur propose. »

London semble aussi solide entre les poteaux en raison du retour du gardien de but Jordan Kooy (Golden Knights de Vegas),qui est prêt à occuper le poste de partant. L’athlète de 19 ans passera à l’étape suivante cette saison après avoir pris part à 26 rencontres l’hiver dernier ; il avait alors affiché un dossier de 16-6-2-0 avec un taux d’arrêts de .908. On a ensuite fait appel à l’Ontarien originaire de Bradford en séries, alors qu’il a disputé chacun des affrontements éliminatoires de London, jusqu’à ce que l’équipe s’incline au deuxième tour à la suite d’une chaude lutte de sept matchs contre les éventuels chanmpions de la Coupe J. Ross Robertson, le Storm de Guelph.

Bien que London soit surtout une formation composée de joueurs d’expérience, l’équipe commencera aussi à récolter les fruits de son programme de développement des jeunes, notamment avec l’ailier gauche de 17 ans Antonio Stranges, qui en sera à sa deuxième saison et sera admissible au Repêchage de la LNH 2020; celui-ci pourrait permettre aux Knights d’augmenter à six leur série d’années où ils ont vu au moins un de leurs joueurs être réclamé au premier tour du repêchage de la LNH. En tout, London a produit huit joueurs qui ont été sélectionnés au premier tour par des clubs de la LNH depuis 2015. Et Stranges, qui a complété sa première saison avec une production de 13 buts et 21 passes, risque fort d’être le prochain à entendre son nom être prononcé dès la ronde initiale.

La saison risque par ailleurs d’être fort occupée derrière le banc pour l’entraîneur-chef de longue date Dale Hunter, qui sera reconnu à l’échelle nationale cette saison puisqu’il dirigera Équipe Canada au Championnat du monde de hockey junior 2020 de l’IIHF en décembre. L’Ontarien originaire de Petrolia amorce sa 19e saison avec le club et il s’approche du plateau des 800 victoires en carrière. Depuis qu’il s’est retrouvé derrière le banc en 2001-02, l’ancien capitaine des Capitals a signé 777 victoires, n’étant surpassé à ce titre que par Brian Kilrea (1193) et Bert Templeton (907) dans l’histoire de la Ligue de l’Ontario.

En raison de la présence de vétérans aguerris et d’une bonne profondeur au sein de la formation, on s’attend encore à une saison fort intéressante à London, où les Knights effectueront un premier pas vers la conquête de la Coupe Memorial présentée par Kia ce vendredi à domicile contre les Petes de Peterborough.

plus de nouvelles
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Generals d’Oshawa
Il y a 4 jours
Classement du Top 10 Kia de la LCH - Semaine 4
Il y a 4 jours
111 joueurs de la LCH à surveiller en vue du Repêchage de la LNH de 2020
Il y a 4 jours
La semaine déchiffrée – Les meilleurs buteurs
Il y a 4 jours
Équipe de la semaine Vaughn de la LCH
Il y a 5 jours
l'Affrontement LCH - 6 octobre 2019
Il y a 5 jours