MENU

Tir de la pointe: L’entraîneur-chef des 67’s André Tourigny

 

L’entraîneur-chef des 67 d’Ottawa, André Tourigny, s’est récemment entretenu avec Junior Hockey Magazine sur le sujet de sa nomination à Hockey Canada, de la possibilité de remporter l’or à la maison au prochain Mondial junior et de l’occasion de représenter le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de Beijing 2022.

Junior Hockey Magazine : As-tu déjà pensé qu’un jour que tu irais aux Jeux olympiques?

André Tourigny : Jamais de la vie. C’était un rêve, et si je rêve encore, ne me réveillez pas. C’est une occasion incroyable pour moi et je suis vraiment reconnaissant envers Hockey Canada et les 67’s pour cette possibilité.

JHM : Comment entrevois-tu la possibilité de jouer pour l’or à domicile au prochain Championnat du monde junior?

AT : Ça va être incroyable. On ne cherche jamais d’excuses en tant qu’entraîneurs, mais c’était une circonstance spéciale cette année et je suis vraiment fier de notre performance et de la façon dont nous avons joué, mais malheureusement on n’a pas été en mesure d’achever le travail en finale. On avait un parcours incroyable jusque-là. Les États-Unis ont très bien joué. Il faut leur donner beaucoup de crédit. Le groupe nous avions, les circonstances spéciales, et d’avoir à démarrer l’aventure tout d’un coup… le fait de pouvoir répéter l’expérience à nouveau cette année nous offre vraiment une occasion en or.

JHM : Qu’est-ce que cela signifie pour toi de franchir la prochaine étape dans ta carrière d’entraîneur?

AT : C’est très important pour moi. Avoir une occasion comme entraîneur n’est jamais sa propre décision. C’est toujours quelqu’un d’autre qui vous donne cette possibilité. Vous n’avez pas le privilège de décider d’être l’entraîneur-chef d’une formation. Il faut mériter la confiance, et avoir celle de tes collègues de travail est encore plus important. J’ai gagné leur confiance et ils m’ont donné cette occasion. C’est la même chose chez les 67’s. Avoir la confiance de l’organisation est un privilège. Ils pensent que vous en valez la peine, donc c’est une grande marque de confiance pour moi. Je suis vraiment motivé à tirer autant que possible de cette expérience.

JHM : Que signifie pour toi le fait que les 67’s te permettent de prendre du temps pour te concentrer sur cette possibilité?

AT : Ce qui compte vraiment ce n’est pas où vous travaillez, mais pour qui vous travaillez, et à Ottawa, l’environnement qu’ils ont créé de au sein de l’organisation est incroyable. Le côté humain leur permet de voir la possibilité que cela représente pour moi, et la visibilité que ça apporte aussi à l’organisation. Je suis vraiment chanceux d’avoir la possibilité de travailler pour des gens comme ça et de pouvoir le faire encore longtemps.

JHM : Qu’est-ce que ça signifie avoir les 12 prochains mois pour te concentrer sur votre mission avec Hockey Canada?

AT : Je dis souvent aux gens que je connais que je suis ‘accro’ à l’apprentissage. J’aime apprendre. J’adore pouvoir échanger avec les autres, voir comment ils font leur travail et en tirer des leçons. J’ai maintenant la plus belle situation, en travaillant avec le personnel d’entraîneurs aux Championnats du monde, aux Mondiaux juniors et aux Jeux olympiques, pour ensuite y retourner plus tard, en plus de compter sur les meilleures équipes de gestion. Je serai avec eux pour faire le dépistage, l’évaluation des joueurs et pour me préparer. J’aurai la chance de les écouter et d’apprendre d’eux, c’est donc une année de développement incroyable au niveau professionnel et j’en suis vraiment reconnaissant.

JHM : Quelle est la première personne que tu as appelée après qu’on t’ait offert le poste?

AT : La discussion a duré environ deux minutes. J’ai tout de suite dit que j’acceptais. Ce fut plutôt court. J’ai parlé à James Boyd, mon directeur général chez les 67’s, pour discuter de la façon dont nous pouvions y arriver, ensuite ce fut ma famille proche, ma femme, mes enfants, ma mère et mon père, et ils étaient vraiment émus.

Cliquez ici pour écouter l’épisode complet de Junior Hockey Magazine

plus de nouvelles
Tour d’horizon de la semaine – Sutter renonce à son poste d'entraîneur-chef des Rebels
Il y a 2 jours
Le joueur vedette de la LCH – 5 questions à Peyton Krebs des ICE
Il y a 2 jours
Tir de la pointe : Le joueur de centre des Frontenacs Shane Wright
Il y a 2 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Le ICE brise la glace dans la bulle
Il y a 2 jours
La LCH annonce l’annulation du tournoi de la Coupe Memorial 2021
Il y a 4 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Blazers déclenchent une tempête offensive
Il y a 1 semaine