MENU

Tir de la pointe : Le président de la LCH Dan MacKenzie

 

Le président de la Ligue canadienne de hockey Dan MacKenzie s’est entretenu avec Junior Hockey Magazine afin d’aborder des dossiers comme la prochaine Coupe Memorial présentée par Kia, les bienfaits de s’allier à un partenaire de télédiffusion nationale comme TSN et la façon dont la ligue a géré la pandémie :

Junior Hockey Magazine : Est-ce que ça fait du bien de pouvoir souffler un peu et de dire que nous allons enfin décerner la Coupe Memorial cette année ?

Dan MacKenzie : Oui, effectivement. Il y a eu des hauts et des bas cette saison, compte tenu de ce que nous a fait vivre Omicron, mais s’il y a eu une constante, c’est la ténacité remarquable dont nos joueurs ont fait preuve pour être prêts à jouer au plus haut niveau, et les clubs aussi. Certains de nos clubs ont dû composer avec des restrictions quant au nombre de spectateurs qu’ils pouvaient accueillir, ou disputer plusieurs semaines sans spectateurs, mais ils ont affiché un niveau très élevé d’engagement et de résilience. Nous espérons que tout ça est maintenant dans le rétroviseur et nous avons hâte de pouvoir conclure la saison avec vigueur et revenir à une saison plus normale l’hiver prochain.

JHM : Quels sont les bienfaits d’être de retour sur une plateforme comme TSN?

D. M. : Nous sommes vraiment très heureux d’être de retour à TSN. Nous savions que ça allait prendre un peu de temps. Les horaires de diffusion, tout comme le reste cette saison, ont été bouleversés en raison d’Omicron. Ç’a été formidable de travailler avec TSN et RDS. Nous avons pu commencer la saison en force. Ce que nous avons vraiment hâte de vivre avec TSN, c’est quand ils vont diffuser les séries de championnat de nos ligues à partir du troisième match. Nous estimons que ce sera une très belle occasion pour TSN de nous aider à raconter les histoires et les intrigues qui se dessineront à l’approche de la Coupe Memorial. De la façon dont ça se présente, il y va y avoir des affrontements vraiment intéressants dans ces séries-là. Nous sommes ravis de l’engagement dont TSN fait preuve pour promouvoir la LCH.

JHM : Comment vos communautés et propriétaires ont-ils réussi à passer à travers les deux dernières années et demie ?

D. M. : Le mot ‘résilience’ me vient à l’esprit quand on m’en parle, et je pense autant aux joueurs qu’aux propriétaires. En ce qui a trait à nos clubs, ce qui ressort le plus, c’est à quel point les clubs ont fait preuve de professionnalisme et d’engagement à l’égard du développement des joueurs, que ce soit en travaillant individuellement avec les joueurs pour les aider à rester en forme dans le contexte de la COVID même s’ils n’avaient pas accès aux installations comme d’habitude, ou encore en maintenant leurs engagements au niveau des programmes de bourses d’études. Cette saison, nous allons voir 1000 anciens joueurs profiter des programmes de bourses d’études, ce qui représente un engagement d’environ 10 millions $ de la part de nos propriétaires. Ce message et ce positionnement de la part de la LCH représentent vraiment le meilleur des deux mondes puisque non seulement peut-on jouer dans la meilleure ligue de développement au monde et le principal pipeline menant à la LNH et au hockey professionnel, mais si ça ne fonctionne pas, alors nous serons là pour aider ces joueurs dans leurs études, que ce soit au collège, à l’université ou dans une école de métiers une fois que leur carrière dans le hockey sera terminée. Cet engagement dont nos clubs font preuve a vraiment été mis en évidence et c’est quelque chose dont nous sommes plutôt fiers.

JHM : À quel point était-ce important de maintenir cet engagement à l’endroit des programmes de bourses d’études durant la pandémie ?

D. M. : C’est la raison d’être de la LCH. Ça montre le niveau d’engagement de nos ligues et de nos commissaires qui travaillent avec les propriétaires sur une base quotidienne. C’est l’engagement que nous avons pris à l’endroit de nos joueurs. Ça revient au fait que, sur la glace et en dehors, nous nous assurons de respecter nos engagements. C’était important pour tout le monde de le faire et c’est quelque chose dont nous sommes fiers.

JHM : Quel bilan faites-vous des deux dernières années et demie ?

D. M. : La pandémie, c’est sûr, a ralenti une partie de l’élan que nous avions en matière de changements que nous cherchions à instaurer. Ce qu’il y avait de particulier avec la pandémie, c’est que ce n’était pas à l’échelle provinciale que ça avait une incidence – c’était régional, alors la gestion que devaient en faire nos clubs dans certaines villes et municipalités était différente de ce qu’on voyait dans d’autres parties du pays. Quand on m’a embauché à titre de premier président de la LCH à temps plein, la vision que nous avions était de commencer à travailler davantage à l’échelle nationale, mais ensuite il y a eu la pandémie et il a fallu envisager les choses de façon plus locale. Ce changement d’approche a représenté un des plus grands réglages que j’ai dû faire. J’espère que maintenant, nous pourrons revenir à une planification stratégique plus à long terme en ce qui a trait aux endroits où nous voulons aller et où nous voulons amener la LCH dans le futur. Ce sont des discussions que nous ne pouvions pas avoir il y a 18 mois, quand il fallait d’abord penser à survivre, mais nous allons commencer à ramener ces dossiers-là sur la table. J’ai la chance de travailler avec des vétérans aguerris du côté des commissaires et un très bon conseil d’administration. Nous allons commencer à tenir ce genre de discussions dans les prochains mois.

plus de nouvelles
La LCH dévoile les finalistes de ses prix individuels 2021-2022
Il y a 17 heures
Les Bulldogs éliminent les Oil Kings et accèdent à la demi-finale
Il y a 3 jours
Faits saillants du 24 juin - Edmonton 2-4 Hamilton
Il y a 3 jours
Les unités spéciales des Cataractes ont raison des Bulldogs
Il y a 4 jours
Faits saillants du 23 juin - Shawinigan 3-2 Hamilton
Il y a 4 jours
Le tour du chapeau Wiebe permet aux Oil Kings de signer une première victoire
Il y a 5 jours