MENU

Tir de la pointe : Le joueur de centre des Saguenéens Dawson Mercer

Le choix de premier tour des Devils du New Jersey Dawson Mercer des Saguenéens de Chicoutimi s’est entretenu avec l’équipe de la balado Junior Hockey Magazine au sujet de sa médaille d’argent remportée au Championnat mondial de hockey junior 2021, du fait de jouer dans un environnement protégé dans la LHJMQ et de comment il continue de travailler pour atteindre son but de jouer dans la LNH.

Junior Hockey Magazine : Tout d’abord, où es-tu en ce moment et comment vas-tu?

Dawson Mercer : Je suis maintenant de retour à Chicoutimi. On vient juste de finir de s’entraîner aujourd’hui et j’ai de l’école cet après-midi. J’ai dû faire ma quarantaine de deux semaines quand je suis revenu du Championnat mondial junior, mais j’ai eu quelques jours pour m’entraîner avant nos deux matchs de ce week-end. C’était une très petite bulle, juste pour une fin de semaine. Cependant nous avons une bulle de neuf jours qui s’en vient, avec six matchs.

JHM : Peux-tu nous expliquer le format particulier dans lequel vous jouez vos matchs?

DM : C’est très particulier. Quelques jours avant d’aller dans la bulle, on est testés, alors on s’est fait tester hier pour s’assurer qu’on est tous corrects pour y aller. On ne voit personne d’autre. On s’en tient à notre petite bulle, notre équipe, l’intérieur de notre bulle. On est testés à l’extérieur de la bulle aussi, quelques fois par semaine. C’est pas mal notre horaire normal quand vient le temps de se présenter à l’aréna pour l’entraînement, et ensuite, on a de l’école après nos séances d’entraînement le matin. On loge souvent à l’hôtel, mais on est juste contents de jouer. On va avoir une petite série de matchs, une journée de congé et quelques autres parties dans la bulle. On va jouer six parties en neuf jours et c’est juste plaisant d’être de retour sur la glace pour m’entraîner avec les gars et jouer des matchs dans les jours à venir. C’est ce qu’on aime faire, alors on en est emballés.

JHM : Comment c’est pour toi de jouer dans une situation où tu passes de la chambre d’hôtel à la patinoire et dans une bulle où tu es en quarantaine et isolé?

DM : C’était très différent pour nous. J’ai fait pas mal de quarantaines; en voyageant pour le Mondial junior, à mon retour, et maintenant, c’est un peu bizarre parce qu’on accueille une des bulles, ici à Chicoutimi. C’est un peu comme si on était sur la route, en logeant à l’hôtel dans notre propre ville et en jouant dans notre aréna. Alors c’est un peu bizarre, ça et le fait qu’il n’y a pas de partisans, c’est évidemment différent. Cependant, une fois que la rondelle est en jeu, on est très concentrés. On est très enthousiastes à l’idée de batailler pour les séries, mais c’est étrange d’avoir l’impression d’être sur la route alors qu’on est dans notre propre ville, jouer dans une bulle et d’aller à l’aréna.

JHM : As-tu commencé à digérer ce qui s’est passé au Championnat mondial junior après le long processus pour y arriver?

DM : Quand on y repense, et quand je suis revenu avec mon équipe junior, j’ai réalisé que j’ai été parti longtemps, après avoir fait les essais, percé la formation, joué au Mondial, ça représente une bonne cinquantaine de jours. Ça valait la peine, par contre. C’est un honneur de représenter son pays, particulièrement en sol canadien puisqu’on jouait à Edmonton. Notre groupe de joueurs était spécial. Évidemment, on n’a pas connu la fin désirée, mais quand on y repense, avec du recul, on réalise que c’était l’occasion d’une vie et on en sera éternellement reconnaissants. D’avoir remporté l’or l’an passé et l’argent cette année, d’avoir vécu les deux côtés, je me dis que c’est un tournoi très spécial auquel on a pu participer et j’étais content que l’IIHF, Hockey Canada et les autres pays aient fait en sorte que nous, les joueurs juniors, ayons pu réaliser nos rêves, alors c’est assurément spécial.

JHM : Tu viens tout juste de signer ton premier contrat avec les Devils du New Jersey. Est-ce que ça t’étourdit de penser à tout ce qui est arrivé dans ta vie au cours des 18 derniers mois?

DM : Cette année a été bizarre, mais il s’est passé plusieurs belles choses. Des choses pour lesquelles j’ai travaillé pendant toute ma carrière, et ce, depuis mon enfance. De continuer et voir que les choses commencent à se mettre en place : de mon repêchage à la signature et le Mondial junior. C’est emballant de poursuivre mon parcours et j’ai tout simplement hâte de commencer mon séjour au New Jersey et de terminer mon année ici dans la LHJMQ. C’est excitant. On va juste essayer de gagner cette année et ce sera une façon agréable de terminer ma carrière junior avant de me diriger vers le New Jersey pour la suite.

JHM : Le directeur général des Devils Tom Fitzgerald a dit que tu pouvais jouer à n’importe quelle position, au sein de n’importe quel trio, des deux côtés de la patinoire et que tu es excellent pour écouler les pénalités. Qu’est-ce que ça te fait d’entendre le DG parler de toi en des termes si élogieux?

DM : C’est incroyable d’entendre ça. J’étais tellement motivé d’être repêché par les Devils. Quand une équipe te choisit, elle t’aime, mais c’est bien d’entendre ces bons mots. Ce sont des trucs que j’aime faire, toutes les petites choses, jouer dans toutes les situations. Je vais faire ma marque au New Jersey dans le rôle qu’ils me donneront, peu importe lequel, et je vais continuer de travailler pour faire ma place dans la formation et y avoir une belle position dans le futur. C’est bien d’entendre ces choses et d’avoir des commentaires positifs du responsable du développement des joueurs et tout le personnel est là pour nous aider pour l’avenir.

JHM : Quel genre de réaction as-tu eu de la part de ta famille et de tes amis quand tu es rentré du Championnat mondial junior?

DM : Le soutien que j’ai reçu de la maison a été incroyable. Toute la province de Terre-Neuve, et mon patelin de Bay Roberts, tous les enfants et tout le monde… il y a beaucoup de personnes qui nous ont contactés et souhaité bonne chance. Cela m’a vraiment fait sentir à la maison avec une tonne d’appuis, pas juste de tout le Canada, mais de ma province natale de Terre-Neuve. Le soutien reçu de la maison a été phénoménal.

Cliquez ici pour entendre l’épisode complet de la balado Junior Hockey Magazine

plus de nouvelles
Hockey Canada invite 35 joueurs au camp de sélection de l’équipe nationale junior du Canada
Il y a 4 jours
Tir de la pointe : Le défenseur Carson Lambos du ICE de Winnipeg
Il y a 4 jours
Portrait statistique de la LCH – Meneurs du mois de novembre
Il y a 4 jours
Classement du Top 10 de la LCH Kia : Les Blazers en feu à l’arrivée de décembre
Il y a 5 jours
L'Équipe de la semaine dans la LCH (22 au 28 novembre)
Il y a 6 jours
Portrait statistique de la LCH – Meneurs au chapitre des aides
il y a 2 semaines