MENU

Tir de la pointe : Le joueur de centre des Frontenacs Shane Wright

 

Le joueur de centre d’exception des Frontenacs de Kingston Shane Wright s’est récemment entretenu avec les animateurs de la balado Junior Hockey Magazine pour parler de son arrivée dans la Ligue de l’Ontario la saison passée, du prochain Championnat du monde des moins de 18 ans et du conseil qu’il donnerait à une autre super-étoile, Connor Bedard:

Junior Hockey Magazine : Comment te sens-tu en ce moment ?

Shane Wright : Depuis que j’ai eu la confirmation de ma nomination au sein d’Équipe Canada, je suis vraiment emballé à l’idée de pouvoir enfin disputer un match de hockey. Ça fait un bout de temps que je n’ai pas participé à un match organisé, alors j’ai vraiment hâte. Les quelques derniers mois ont été plutôt difficiles. Il y a eu beaucoup d’entraînement et beaucoup de patinage, beaucoup de temps passé à essayer de rester prêt pour le moment où la saison pourrait éventuellement commencer.

JHM : Décris-nous comment s’est passée ta première saison, à titre de recrue.

SW : Ç’a été une saison spéciale pour moi. C’était spécial de pouvoir jouer dans la Ligue de l’Ontario aussi rapidement. C’était un très grand honneur. Je pense qu’au début, j’étais un peu nerveux, j’essayais de comprendre comment tout fonctionnait. Mais après quelques matchs, j’ai beaucoup gagné en confiance, j’ai réalisé que j’avais ma place et que j’étais en mesure de faire la différence. Vers la fin de la saison, je volais sur la glace et je disputais le meilleur hockey de ma vie, alors j’ai eu une excellente saison dans l’ensemble.

JHM : À quel point avais-tu suivi de près ce que tes prédécesseurs au titre de recrue de l’année avaient fait avant toi ?

SW : J’aimerais pouvoir dire que je n’y prêtais pas attention du tout, mais j’avais un peu ça en tête. Ce n’est pas quelque chose que je visais d’atteindre à tout prix, je n’y accordais pas énormément d’attention, mais à mesure que la fin de la saison approchait, c’est un sujet qu’on a commencé à soulever et dont j’étais conscient. Le simple fait d’avoir cette mention qu’on me donne cet honneur est très spécial.

JHM : Comment as-tu vécu le fait d’avoir été en mode attente pendant ce qui était essentiellement une saison entière ?

SW : La nouvelle a été un choc pour nous. Tu ne t’attends jamais à ce que ta saison soit interrompue et annulée comme ça. À l’époque, nous pensions que ça allait durer deux semaines, peut-être un mois et que nous allions revenir assez rapidement, mais maintenant voilà que ça fait plus d’un an. Cette situation a détruit le hockey partout dans le monde et c’est terrible. Je souhaite nous voir recommencer à jouer le plus tôt possible.

JHM : Donne-moi une idée de l’allure que prend une journée typique pour toi en ce moment.

SW : Beaucoup de conditionnement physique et beaucoup de patinage. D’habitude, je m’entraîne en gymnase le matin pendant une heure et demie, je reviens à la maison, je mange. Je patine pendant une heure et quart l’après-midi, puis je retourne à la maison et je fais des travaux scolaires ou je joue à des jeux vidéo. C’est pas mal le même horaire tous les jours, il ne se passe pas grand-chose en ce moment. Pas mal d’entraînement et de patinage, tout simplement.

JHM : Es-tu inquiet de voir le Canada connaître un plus lent départ que d’autres pays au Championnat des moins de 18 ans?

SW : Ce sera sûrement en notre défaveur, mais je me dis que tant et aussi longtemps que nous nous préparons bien et faisons tout ce qu’il faut faire pour être prêts et aussi en forme que possible, alors c’est le mieux que nous puissions faire. Il n’y a rien comme un match et c’est impossible à reproduire, mais nous devons être le mieux préparé possible et faire tout que nous pouvons faire pour être en forme et être prêts à compétitionner le moment venu.

JHM : Tu as fait un achat intéressant récemment. Tu as acheté une voiture dans des circonstances particulières. Raconte-moi l’histoire.

SW : Mon agent Cam Stewart a communiqué avec Paul Coffey, qui est partenaire chez le concessionnaire Kia à Bolton, et nous avons pu en venir à une entente où on allait me donner une voiture et qu’en retour, j’allais être un ambassadeur et faire partie de l’équipe là-bas. Paul Coffey est une légende du hockey et c’était pas mal cool de pouvoir faire sa connaissance et lui parler. Le simple fait d’être fier partenaire avec eux représente quelque chose de spécial pour moi.

JHM : À quel point penses-tu déjà au Repêchage de la LNH de 2022 et au rang où tu seras sélectionné ?

SW : J’aimerais être choisi le plus tôt possible, mais nous sommes encore à plus d’un an de tout ça. Il y a encore pas mal de hockey qui va se jouer et je vais devoir faire encore pas mal de travail d’ici là. J’y pense. J’ai ça en tête. Mais cela dit, c’est encore loin et il m’en reste encore pas mal à faire et pas mal de temps pour m’y préparer.

JHM : As-tu eu l’occasion de discuter avec Connor Bedard de ce que tu as vécu ?

SW : J’ai pu lui texter et échanger un peu avec lui. Il connaît actuellement une année très solide. C’est un joueur spécial et il mérite son statut de joueur d’exception. Dans son cas, je lui dirais tout simplement de rester concentré sur lui-même et sur ce qu’il fait de bien. Il ne doit pas essayer d’être quelqu’un d’autre ou de faire le travail d’un autre. Il y a une raison pour laquelle il est là, pour laquelle Hockey Canada l’a retenu, et c’est parce qu’il est un joueur spécial. Il doit aller sur la glace et jouer à sa façon, avoir confiance.

JHM : À quel point es-tu soucieux de donner une solide performance au Championnat des moins de 18 ans?

SW : J’ai vraiment hâte. Je n’ai pas disputé de vrai match depuis plus d’un an alors je ne tiens plus en place. C’est un tournoi spécial et chaque fois que tu as l’occasion de porter le chandail d’Équipe Canada, c’est un énorme honneur. J’ai vraiment hâte de jouer pour le Canada, de représenter mon pays et d’affronter les meilleurs joueurs au monde.

Cliquez ici pour entendre l’épisode complet de Junior Hockey Magazine

plus de nouvelles
Tour d’horizon de la semaine – La saison des signatures
Il y a 2 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Rockets en reconstruction sont prêts au décollage
Il y a 2 jours
Le joueur vedette – 5 questions à Brett Brochu des Knights
Il y a 2 jours
Tir de la pointe : Le centre des Pats Connor Bedard
Il y a 1 semaine
Tour d’horizon de la semaine – Byfield à Hollywood
Il y a 1 semaine
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Silvertips décrochent un autre titre de division
Il y a 1 semaine