MENU

Tir de la pointe : Le gardien du Sting Benjamin Gaudreau

 

Le gardien du Sting de Sarnia Benjamin Gaudreau s’est récemment entretenu avec Junior Hockey Magazine pour discuter de son jeu au Championnat du monde des moins de 18 ans de l’IIHF 2021, ce qu’il pense du duo exceptionnel composé de Shane Wright et Connor Bedard, de même que son état d’esprit en vue du prochain Repêchage de la LNH :

Junior Hockey Magazine : Comment ç’a été de participer à un tournoi comme ça alors que tu n’avais pas joué de vrai match en 14 mois?

Benjamin Gaudreau : Il y avait sans aucun doute beaucoup de pression, mais en parlant avec mes psychologues sportifs, on a convenu que la pression est quelque chose d’inventé. Il s’agit juste de se concentrer sur son jeu, jouer son jeu et faire ses choses. C’était assurément difficile. Il y avait beaucoup de nervosité, particulièrement dans les derniers matchs, mais j’ai juste tenté de remplacer les nerfs par le plaisir, de me présenter et jouer mon jeu.

JHM : Combien de matchs as-tu eu besoin de jouer avant de te sentir bien?

BG : Avant les trois premières rencontres, je suis devenu très nerveux. Ça m’a pris un peu de temps pour me mettre en marche dans ces trois premières parties, alors je dirais que je ne me suis pas senti vraiment bien avant le match de demi-finale. Je me suis senti bien à la fin des matchs la plupart du temps, mais jamais dès le départ.

JHM : Comment était-ce de finalement réussir et de célébrer la conquête de cette médaille d’or?

BG : C’était irréel. Une fois que « Shaner » (Wright) a marqué dans un filet désert, c’est comme devenu réalité. Les 40 dernières secondes ont paru des années. C’était très plaisant. On avait un bon groupe de gars. Je n’aurais pas pu célébrer avec un meilleur groupe. Je ne trouve toujours pas les mots pour le décrire.

JHM : Comment était-ce de pouvoir observer des joueurs de talent comme Shane Wright et Connor Bedard?

BG : C’est difficile de réaliser que ces gars sont nés en 2004 et en 2005. J’avais joué un peu avec Shane avant ça, alors je savais ce qu’il pouvait faire. C’était tout simplement irréel, un joueur complet qui sait comment jouer dans les deux sens de la patinoire, ce qui est rare, particulièrement à un si jeune âge. « Bedsy », de le voir, ce gars est jeune – ma sœur aussi est née en 2005 –, mais il est incroyable. Quand je suis rentré à la maison, j’en ai parlé à plusieurs gars qui ont joué au hockey professionnel, qui sont de North Bay et de qui je suis proche et ils ne pouvaient même pas croire à quel point il est bon. Offensivement, son but en finale en a été la preuve. Il a raté un tir de pénalité et s’en voulait beaucoup, mais au lieu de s’apitoyer sur son sort et de bouder, il a marqué un but digne des faits saillants de bulletins de fin de soirée dès sa présence suivante. Ce sont des joueurs incroyables et des gars encore meilleurs à l’extérieur de la glace.

JHM : Tu as passé un peu de temps avec quelques équipes de la LNH sur Zoom. Parle-nous en.

BG : C’est vraiment angoissant, particulièrement les instants avant l’appel. Mais une fois qu’on prend un pas de recul et qu’on plonge, c’est vraiment génial. Toutes les questions sont très bonnes. Elles font réfléchir, alors c’est très agréable. Il y a des gens géniaux présents pour chacun de ces appels, des gars que j’admire. C’est génial.

JHM : Est-ce qu’il y a quelqu’un que tu as rencontré durant ces appels qui s’est démarqué?

BG : Quelques entraîneurs de gardiens de but. Comme gardien, j’imagine que j’ai été chanceux. Plusieurs des gars avec qui j’ai parlé et qui m’ont parlé après ça et qui m’ont félicité. Ce sont des personnes incroyables. Ça démontre leur professionnalisme.

JHM : Es-tu satisfait de ce que tu as pu démontrer aux Mondiaux des moins de 18 ans?

BG : Ce tournoi était très important pour moi. C’est probablement ma seule occasion de me mettre en valeur cette année en vue du Repêchage de la LNH. J’étais satisfait et très heureux du résultat. J’ai parlé à mon agent et à quelques autres personnes et c’était très bien. J’ai reçu de nombreux commentaires positifs de leur part. C’est génial que ça se soit passé ainsi. Au bout du compte, j’avais un très bon groupe de gars devant moi et les joueurs m’ont laissé jouer mon jeu et m’ont fait sentir à l’aise.

Cliquez ici pour entrendre l’épisode complet de la balado Junior Hockey Magazine

plus de nouvelles
#CultiverLaForce avec Kubota Canada et la LCH
Il y a 1 jour
Les talents de la LCH brillent aux camps de développement de la LNH
Il y a 1 jour
Les étoiles de la LCH qui nous manqueront : Division de la C.-B. de la Ligue de l’Ouest
Il y a 1 jour
Soyez prêt pour la mise au jeu initiale avec le laissez-passer tout accès de LCH TV
Il y a 2 jours
La Ligue canadienne de hockey dévoile son calendrier de télédiffusion sur CBC pour la saison 2021-2022
Il y a 2 jours
#CultiverLaForce Kubota | C'est le temps des récoltes du jardin!
Il y a 4 jours