MENU

Tir de la pointe : Le défenseur Carson Lambos du ICE de Winnipeg

 

Le défenseur Carson Lambos de l’Ice de Winnipeg était l’invité de Junior Hockey Magazine pour discuter de l’impressionnant début de saison de son équipe, son expérience au camp d’entraînement du Wild du Minnesota, ainsi que la possibilité de représenter le Canada au prochain Championnat du monde de hockey junior.

Junior Hockey Magazine (JHM) : Vous marquez en moyenne environ un point par match jusqu’à maintenant et le Ice est sur une excellente séquence. Vous avez toutefois été ébranlé ce week-end. Comment vous sentez-vous?

Carson Lambos (CL) : C’est une très bonne équipe ici et notre début a été excellent. Je me sens mieux que j’aurais pensé et j’ai hâte d’y retourner.

JHM : Qu’est-ce qui a fait le succès du Ice cette année?

C. L. : Collectivement, tout le monde pense à l’équipe en premier. Il y a beaucoup de bons joueurs et de talent dans cette équipe, mais je crois que tout le monde voit que nous avons quelque chose de spécial et cela peut nous amener loin quand nous en sommes tous conscients. Cela a été un début formidable pour nous.

JHM : Comment a été votre expérience au camp d’entraînement du Wild du Minnesota?

C. L. : C’était vraiment une belle expérience et cela m’a assez ouvert les yeux sur ce qu’est la LNH et ce que ça prend pour y rester jour après jour. Voir ce qui se passe à c niveau et voir à quel point les joueurs travaillent dur pour connaître du succès, c’est certainement quelque chose que je vais garder avec moi. J’ai grandement appris de mon bref séjour là-bas.

JHM : Comment c’était d’enfiler l’uniforme du Wild et de jouer un match préparatoire?

C. L. : C’était assez surréaliste comme sentiment. Cela ne semblait pas réel honnêtement. Quand c’est arrivé, j’ai simplement essayé d’apprécier le moment le plus que je le pouvais, mais en même temps, je savais que j’étais là pour une raison et j’ai donc joué mon jeu, en me faisant confiance et en essayant de ne pas jouer le bâton trop serré. C’était une journée extraordinaire et un moment que je n’oublierai pas.

JHM : À quelle fréquence avez-vous communiqué avec le Wild depuis votre retour à Winnipeg?

C. L. : Je suis en contact avec leur équipe de développement des joueurs chaque semaine, prenant des nouvelles et des petites choses du genre. Ils sont venus voir quelques matchs et je les rencontre après. J’écoute ce qu’ils ont à dire sur mon jeu. C’est un processus d’apprentissage constant.

JHM : Comment ont été les 18 derniers mois, de commencer à jouer en Finlande et ensuite subir une blessure peu de temps après le retour du hockey de la Ligue de l’Ouest?

C. L. : De passer à travers ce que j’ai traversé l’an dernier m’a rendu plus fort. C’était beaucoup de moments difficiles. Je n’avais jamais manqué une saison avant cela, et traverser cette période difficile et voir ce que l’année dernière m’a apporté a fait de moi une personne plus forte. Je suis capable d’être plus fort mentalement et de maintenant mieux traverser les petites épreuves quotidiennes.

JHM : Qu’est-ce que cela représenterait pour toi de participer au Championnat du monde de hockey junior de cette année?

C. L. : La chance de jouer pour Équipe Canada signifierait tout pour moi. J’ai grandi en regardant le tournoi et en idolâtrant les joueurs. Vous vous imaginez à ce tournoi. C’est vraiment super de voir comment le pays se rassemble et comment c’est un gros événement pour les gens. Donc, si jamais j’avais la possibilité de jouer, je serais aux anges.

JHM : Comment c’était de regarder le Championnat du monde de hockey junior en grandissant?

C. L. : C’est un peu un automatique que le Championnat du monde de hockey junior soit disputé et que nous sommes tous en train de regarder. Nous sommes une famille de hockey. Mon frère Jonny et moi avons toujours aimé regarder le tournoi. Vous voulez simplement y être.

JHM : Qu’est-ce que ça fait de savoir qu’il y aura des partisans dans les gradins cette fois?

C. L. : Je crois qu’une foule, surtout une foule locale canadienne, n’est comme aucune autre. Voir l’atmosphère et ce que cela amène à l’expérience du tournoi est incomparable. Les partisans amènent beaucoup au jeu.

JHM : Faites-nous un rapport de dépistage sur vous pour les partisans qui ne vous connaissent peut-être pas énormément.

C. L. : Je me vois comme un défenseur complet capable de jouer de grosses minutes. Je crois que je peux jouer dans toutes les situations. Je préfère vanter mon jeu défensif en premier. Je veux m’assurer que ma propre zone est dégagée avant de me lancer en attaque. Je joue un style de jeu physique. Je peux bien faire circuler la rondelle et j’ai un jeu assez complet.

plus de nouvelles
Les Blackhawks signent Korchinski à ELC
Il y a 4 jours
64 joueurs de la LCH participeront au Mondial junior 2022
Il y a 5 jours
Opportunité d'emploi – Directrice, Partenariats
Il y a 6 jours
Luypen accepte ELC avec les Blackhawks
il y a 2 semaines
McTavish capitaine du Canada au Mondial junior 2022
il y a 2 semaines
Harrison signe ELC avec les Bruins
il y a 2 semaines