MENU

Tir de la pointe : Le commissaire Gilles Courteau de la LHJMQ

 

Le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau, s’est récemment entretenu avec Junior Hockey Magazine au sujet de la saison que sa ligue a récemment complétée, sur ce qu’il prévoit en vue de la prochaine campagne et sur la possibilité d’accueillir la Coupe Memorial en 2022.

Junior Hockey Magazine : Réalisez-vous tout ce que vous avez été en mesure d’accomplir au cours des 15 derniers mois, notamment d’être en position de couronner un champion malgré le contexte ?

Gilles Courteau : C’est une grande réalisation de la part de tout le monde qui est impliqué dans la ligue, à commencer par les propriétaires et en passant par les joueurs et le personnel de soutien. Ils ont tellement fait preuve de discipline tout au long de la saison. Pour vous donner un exemple, on a effectué plus de 8000 tests de COVID-19 pour nous assurer que nos joueurs puissent jouer.

JHM : Vous allez bientôt pouvoir avoir des spectateurs dans les gradins. Comment les choses se présentent-elles à cet égard ?

G. C. : Ce qui est arrivé, c’est que le gouvernement du Québec, par l’entremise de la santé publique, a fait des ajustements à ses mesures. Étant donné qu’on jouait au Centre Vidéotron depuis le deuxième tour de nos séries, et avec le nouveau protocole qui était en place, on a déterminé qu’il était possible d’accueillir 2000 partisans dans le bâtiment avec un certain nombre de mesures.

JHM : À quel point est-ce important de pouvoir vendre un certain nombre de billets pour sentir qu’on s’approche d’un retour à la normale ?

G. C. : C’est bien pour nos partisans de leur donner la possibilité d’assister à notre finale de ligue. On veut leur montrer qu’on est déjà prêt à mettre en place les mesures sanitaires et médicales qu’il faudra respecter au mois d’octobre prochain en vue de la saison 2021-2022. On va être prêt à accueillir les gens dans un cadre sécuritaire et à faire en sorte qu’ils pourront assister aux matchs sans souci. C’est ce qu’on veut voir arriver chez nos partisans, qu’ils commencent à avoir confiance qu’ils pourront venir dans nos arénas dans un contexte où le niveau de risque sera nul ou limité. Le protocole que nous avons en place en ce moment est excellent pour les amener à avoir ce niveau de confiance.

JHM : Comment était-ce de rassembler les équipes et de continuer à jongler avec les différents éléments alors qu’il n’arrêtait pas d’y avoir de nouvelles informations ?

G. C. : On a géré la ligue sur une base quotidienne parce qu’il y avait quelque chose de nouveau qu’il fallait gérer tous les jours et il fallait s’ajuster. Par exemple, en vue des séries, on était prêt à aller à Val-d’Or dans un milieu protégé, mais ensuite on a eu un appel de la santé publique du Québec où on nous a dit qu’on ne nous donnait pas le feu vert pour aller à Val-d’Or en raison du nombre de cas de COVID-19. Il a donc fallu s’ajuster très vite pour placer des équipes dans d’autres arénas pour s’assurer d’être capable de jouer cette ronde des séries.

Si on revient à notre premier match du calendrier régulier entre Sherbrooke et Blainville-Boisbriand, c’était le seul match à l’horaire dans notre ligue ce soir-là et, 48 heures plus tard, des joueurs et des membres du personnel ont reçu un diagnostic positif à la suite d’un test de la COVID-19. On s’était dit que ce serait un bon test pour nous, dans le but de voir à quel point le protocole de retour au jeu ainsi que les mesures sanitaires et médicales étaient bons. Après cette première expérience-là, nos joueurs, nos familles d’accueil, nos propriétaires, tous leurs proches… ça leur a donné la confiance que si quelque chose arrivait, on avait quelque chose en place pour corriger le tir et faire ce qu’il fallait faire pour ramener les joueurs sur la glace dans un milieu sécuritaire.

Il y a eu quelques soucis, mais notre plus grand test est survenu en novembre quand, en accord avec la santé publique du Québec, on a accepté qu’on puisse aller de l’avant avec un événement dans un environnement protégé qui impliquait huit de nos équipes. C’était un test important pour nous. On l’a fait et on a eu une note de 100 pour cent. Aucun test positif du tout, alors c’était formidable. Dans les Maritimes, la situation a été un peu plus difficile parce qu’on a vu des équipes du Nouveau-Brunswick qui, par exemple, en revenant de la pause des Fêtes, n’avaient pas disputé de matchs depuis deux mois, les joueurs s’étaient seulement entraînés. Cependant, ces équipes ont fait la bonne chose en se sacrifiant parce qu’elles ont pu couronner un champion de la division des Maritimes et ensuite accéder à la finale de la ligue.

JHM : La LHJMQ accueillera le tournoi de la Coupe Memorial 2022. Quelle importance va avoir la tenue de ce tournoi, selon vous ?

G. C. : Ça va prendre une ampleur énorme. Deux années sont passées sans Coupe Memorial. L’année prochaine, on espère être en mesure de présenter le tournoi. Je ne vois pas de raison pour laquelle ce ne serait pas possible. Il va falloir voir ce qui va arriver en ce qui a trait aux frontières et à la façon dont la Ligue de l’Ontario et la Ligue de l’Ouest vont reprendre leurs activités en vue de la saison 2021-2022, et c’est la même chose pour notre ligue. Cependant, j’ai très bon espoir qu’on sera en mesure de démarrer du bon pied la saison prochaine. Je m’attends à ce que la vaccination se passe bien et que ça donne de bons résultats. Avoir la Coupe Memorial comme objectif au moment de commencer la saison, je pense que cela aura un énorme attrait pour tous nos joueurs.

Cliquez ici pour entendre l’épisode complet de Junior Hockey Magazine

plus de nouvelles
2:12
Justin Robidas - Voici La Relève
Il y a 2 jours
Des anciens de la LCH se démarquent comme favoris pour le trophée Conn Smythe en séries de la Coupe Stanley
Il y a 1 semaine
Pipeline des espoirs de la LCH – Canadiens de Montréal
Il y a 1 semaine
La Ligue canadienne de hockey dévoile l’ordre de selection de son Repêchage international 2021
Il y a 1 semaine
#CultiverLaForce avec Kubota Canada et la LCH
Il y a 1 semaine
Le joueur vedette – 5 questions à Olen Zellweger des Silvertips
Il y a 1 semaine