MENU

Tir de la pointe : L’ailier droit Dylan Guenther des Oil Kings

 

L’attaquant de deuxième année des Oil Kings d’Edmonton Dylan Guenther s’est récemment entretenu avec Junior Hockey Magazine pour discuter de la vie loin de la patinoire, du retour au jeu dans la Ligue de l’Ouest et de la façon dont il se prépare pour le prochain Repêchage de la LNH :

Junior Hockey Magazine : Qu’est-ce que ça t’a fait de finalement sauter sur la glace pour un match?

Dylan Guenther : C’était génial. J’étais super enthousiaste. Il s’est passé 11 longs mois depuis la dernière fois où on a été réunis. De finalement être de retour sur la glace en équipe et de jouer notre premier match était agréable. D’en sortir avec deux victoires, c’est génial.

JHM : Comment c’était d’être gardé à l’écart du jeu?

DG : C’était sans aucun doute différent. Normalement, comme joueur de hockey, tu t’entraînes pour le début du camp d’entraînement et avec la situation, il y avait beaucoup d’incertitudes dans l’air. Je devais simplement être prêt à tout moment si je recevais l’appel, alors j’essayais de faire tout ce que je pouvais pour rester dans la meilleure forme possible et être prêt à y aller quand ils nous diraient qu’on peut recommencer à jouer.

JHM : Raconte-moi à quoi ressemblent tes journées en ce moment.

DG : C’est un peu différent avec les tests et l’école. On se présente à l’aréna le matin et on va à l’école de 9h à 11h et ensuite, on va s’entraîner et patiner. La journée est essentiellement de la même longueur, mais en temps normal, on irait à l’école en présentiel avec les autres jeunes, mais maintenant, on apprend virtuellement, en ligne. Je pense que c’est ce qui est différent. On se fait aussi tester chaque semaine pour s’assurer qu’on est tous négatifs. C’est une bonne chose de s’en tenir à ça.

JHM : Tu as connu un bon départ à ton retour avec les Oil Kings.

DG : Même pendant la période d’entraînement, les patinoires étaient fermées ici en Alberta, alors je n’ai pu patiner sur une glace intérieure pendant environ deux mois. Je devais être polyvalent et prêt à m’adapter à tout ce que je pouvais pour m’assurer de continuer à m’améliorer, même quand j’étais à la maison quand je ne pouvais pas patiner. Je me sens donc très bien de retrouver la patinoire avec mes coéquipiers.

JHM : Que fais-tu d’autre pour garder la forme?

DG : Je devais être capable de m’entraîner et de m’améliorer par moi-même avec ce que j’avais à la maison, ce que je n’avais évidemment jamais fait avant, mais je pense que j’ai fait du bon boulot en me préparant pour la saison.

JHM : Comment est-ce difficile de ne pas avoir en tête de date précise pour le Repêchage de la LNH?

DG : C’est un peu différent. Je dois juste tirer profit de ce que j’ai ici. Ils ont mis en place un calendrier de 24 matchs pour nous et je dois profiter le plus possible de cette occasion. Je pense que si je joue mon jeu et que je joue de la bonne manière, tout tombera en place, peu importe quand ça se produira.

JHM : Comment décrirais-tu ton style de jeu?

DG : Je pense que je suis un joueur offensif et polyvalent qui peut autant fabriquer des jeux que marquer des buts. En zone offensive, je travaille bien pour me créer de l’espace afin que je puisse être en mesure de fabriquer des jeux ou inscrire des buts.

JHM : Quel genre de conseils as-tu reçus de ton coéquipier Jake Neighbours en vue du repêchage de la LNH?

DG : C’est bien d’avoir un bon ami comme ça, qui est passé par là et qui peut t’aider en cours de route. Il a une bonne façon de se gérer sur et à l’extérieur de la glace. Il se comporte comme un pro et c’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire comme lui. J’ai regardé ses entrevues et je pense qu’il fait du très bon boulot. Il y a toujours quelque chose que je peux apprendre en le regardant.

JHM : À quel joueur de la LNH te comparerais-tu?

DG : Je pense à un gars comme Claude Giroux ou même Jeff Carter.  Je crois que ce sont deux joueurs bons et équilibrés. Giroux peut fabriquer des jeux et marquer des buts en zone offensive et c’est quelque chose que je fais aussi. Carter est un bon joueur dans les deux sens de la patinoire, ce que je peux aussi être. J’aime vraiment la façon dont il joue.

JHM : Est-ce que vises un rang au repêchage de la LNH?

DG : Non. Je ne mets pas vraiment de chiffres sur quoi que ce soit. Je crois fermement que si je joue de la bonne façon et que je m’en tiens à mon plan de match, tout va tomber en place. Je vais simplement m’en tenir à ça et continuer de m’améliorer chaque jour.

Cliquez ici pour entendre l’épisode complet de la balado Junior Hockey Magazine

plus de nouvelles
Tour d’horizon de la semaine – Sutter renonce à son poste d'entraîneur-chef des Rebels
Il y a 2 jours
Le joueur vedette de la LCH – 5 questions à Peyton Krebs des ICE
Il y a 2 jours
Tir de la pointe : Le joueur de centre des Frontenacs Shane Wright
Il y a 2 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Le ICE brise la glace dans la bulle
Il y a 2 jours
La LCH annonce l’annulation du tournoi de la Coupe Memorial 2021
Il y a 4 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Blazers déclenchent une tempête offensive
Il y a 1 semaine