MENU

Tir de la pointe : L’ailier droit des Oil Kings Dylan Guenther

 

L’ailier droit des Oil Kings d’Edmonton Dylan Guenther a discuté avec les animateurs de l’émission Junior Hockey Magazine pour discuter de son expérience au camp d’entraînement des Coyotes de l’Arizona, de sa conquête de la médaille d’or avec le Canada chez les moins de 18 ans et de l’occasion de représenter l’unifolié à nouveau dans le cadre de du Mondial junior :

Junior Hockey Magazine : Comment s’est déroulée ton expérience au camp d’entraînement des Coyotes de l’Arizona?

Dylan Guenther : C’était génial. C’était mon premier vrai camp d’entraînement puisque chez les juniors je n’ai pas eu l’occasion de participer à un camp d’entraînement à cause de la COVID-19. C’était bien de vivre cette expérience. En Arizona, il y a beaucoup de gars qui sont dans la ligue depuis longtemps, donc ils peuvent vous en apprendre beaucoup. C’était vraiment spécial. Je pense que j’ai bien joué et que j’ai fait bonne figure. J’ai hâte d’y retourner l’année prochaine.

JHM : Comment c’était d’inscrire un but dans la première rencontre préparatoire des Coyotes?

DG : Sortir pour disputer un match préparatoire était assez spécial. J’ai bien joué dans les rencontres du tournoi des recrues, et j’ai eu la chance d’évoluer dans des rencontres préparatoires. Au moment où j’allais sauter sur la glace pour m’échauffer, il y avait des gars autour qui n’avaient pas de casque sur la tête et ça m’a ouvert les yeux. Je n’y avais même pas pensé. J’étais super emballé de jouer mon premier match et ça s’est très bien passé.

JHM: Comment as-tu vécu ton expérience avec Shane Doan en Arizona ?

DG : C’était une expérience surréelle. J’ai eu droit à un accueil chaleureux de l’organisation. C’est une personne géniale. Sa famille l’est tout autant et ils m’ont accueilli comme l’un des leurs. J’y suis resté deux semaines et je me suis bien amusé. Sa famille est formidable et j’ai interagi avec ses enfants. Même si son fils Josh était à l’Université Arizona State, nous avons quand même pu nous rencontrer et passer du temps ensemble. Je me suis beaucoup amusé là-bas et l’accueil a été tout aussi agréable que chaleureux par l’organisation des Coyotes.

JHM : Parle-nous de tes discussions avec Phil Kessel.

DG: C’était vraiment spécial. Quand je suis arrivé là-bas, j’ai participé à leur programme de patinage d’été, donc il était là. Il a remporté deux coupes Stanley et je l’ai regardé jouer toute ma vie. C’était plutôt spécial pour moi d’être sur la même patinoire que lui. Pouvoir regarder ces gars-là en action, voir à quel point ils sont bons et voir ce qu’il faut faire pour atteindre ce niveau – et il est l’un de ces rares joueurs qui marque régulièrement dans la ligue depuis les cinq à huit dernières années – c’était plutôt spécial de le regarder et d’écouter ce qu’il avait à dire dans le vestiaire.

JHM : Comment s’est passée ton expérience avec les moins de 18 ans?

DG : C’était super. C’est toujours un honneur de pouvoir jouer avec Équipe Canada. En grandissant, des événements comme le Championnat du monde junior et celui des moins de 18 ans sont des événements que j’ai regardés à la télé quand j’étais enfant, et j’ai toujours dit que je voulais en faire partie un de ces jours. Faire partie de ce groupe était génial, mais je n’aurais pas pu demander mieux que notre conquête. On avait un groupe de gars super. Certains gars n’avaient pas joué un seul match à ce moment dans la saison, alors ils étaient super emballés de simplement aller sur la glace et de jouer quelques rencontres. On pourrait presque dire que cette pause nous a aidés un peu puisque nous avions beaucoup plus d’énergie et de motivation de gagner parce que nous n’avions pas beaucoup joué cette saison.

JHM : Qu’est-ce que ça représenterait pour toi de revêtir les couleurs du Canada au Championnat du monde junior?

DG : Ce serait génial. Dans notre famille, comme beaucoup d’autres à travers le Canada, c’est une tradition du temps des Fêtes de regarder le Mondial junior. C’est tellement amusant à regarder et on a l’impression d’en faire partie chaque année. C’est un rêve d’enfance pour moi de jouer pour le Canada au Mondial junior. C’est quelque chose qui m’effleure souvent l’esprit quand je m’entraîne et que je doive trouver une façon de me dépasser. J’ai hâte d’avoir l’occasion de me tailler une place dans l’équipe.

JHM : Comment imagines-tu l’expérience d’évoluer devant un aréna bondé de partisans au Mondial junior?

DG : Ça serait fou. J’ai joué devant des estrades remplies peut-être une ou deux fois et il n’y a rien de tel. Quand vous levez les yeux et voyez que les sièges sont bondés, c’est plutôt spécial. Je sais que le Mondial junior est toujours comme ça alors je sais que cette année n’y fera pas exception. Il est vraiment difficile de s’imaginer combien de personnes participeront à cet événement.

JHM : À quel point ça serait spécial de représenter le Canada aux côtés de ton coéquipier Sebastian Cossa?

DG : Ce serait génial. Nous avons fait nos débuts dans la ligue en même temps et sommes amis depuis trois ans maintenant. Nous nous poussons à nous dépasser à l’entraînement. Je pense que c’est bien d’avoir un gars comme lui dans votre équipe parce qu’il vous donne tellement confiance quand l’action se passe en zone défensive. Il nous aide aussi comme tireurs, dans les séances d’entraînement en nous forçant à nous dépasser. Il est difficile de marquer contre lui, donc vous travaillez toujours sur différentes techniques et les points à peaufiner avec votre tir afin de battre le meilleur gardien de but, qui se trouve devant notre filet. Je pense que ce serait une très bonne expérience pour nous deux et que nous ne l’oublierions jamais.

JHM : Comment te sens-tu à l’approche du Championnat du monde junior?

DG : Assez bien. Le retour dans les rangs juniors, après avoir participé au tournoi des recrues de la LNH et les matchs préparatoires, ça a pris un certain ajustement. Je pense qu’il m’a fallu un peu de temps pour m’adapter au rythme de jeu et revenir à la mentalité des rangs juniors. Nos cinq derniers matchs ont été bien meilleurs pour nous. Individuellement et en équipe, je pense que nous avons fait beaucoup de progrès au cours de cette séquence. Nous espérons pouvoir enfiler quelques victoires de suite, car nous n’avons pas encore pu le faire.

plus de nouvelles
Hockey Canada invite 35 joueurs au camp de sélection de l’équipe nationale junior du Canada
Il y a 4 jours
Tir de la pointe : Le défenseur Carson Lambos du ICE de Winnipeg
Il y a 4 jours
Portrait statistique de la LCH – Meneurs du mois de novembre
Il y a 4 jours
Classement du Top 10 de la LCH Kia : Les Blazers en feu à l’arrivée de décembre
Il y a 5 jours
L'Équipe de la semaine dans la LCH (22 au 28 novembre)
Il y a 6 jours
Portrait statistique de la LCH – Meneurs au chapitre des aides
il y a 2 semaines