MENU

Semaine étourdissante pour les meilleurs espoirs

 

Un trio de joueurs de la Ligue canadienne de hockey admissibles au prochain Repêchage de la LNH a eu droit à un regard de près sur la vie dans les rangs professionnels cette semaine.

Assistant au quatrième match de la finale de la Coupe Stanley entre les Bruins de Boston et les Blues de St-Louis, Kirby Dach des Blades de Saskatoon, Dylan Cozens des Hurricanes de Lethbridge, et Bowen Byram des Giants de Vancouver ont eu l’occasion de voir à quoi la vie ressemblera quand ils feront le saut dans la grande ligue.

Ces trois joueurs figurent parmi les meilleurs espoirs en vue du Repêchage de la LNH 2019 à Vancouver. Byram est le deuxième patineur nord-américain selon le classement final de la Centrale de dépistage de la LNH, tandis que Dach (troisième) et Cozens (cinquième) ne suivent pas loin derrière.

Bien sûr, un des plus gros défis auxquels les espoirs seront confrontés quand ils grimperont les échelons des rangs professionnels est l’exigence de jouer contre des athlètes qui ont complété leur développement physique, un élément que Dach a tout de suite compris quand il a vu les joueurs des Bruins et des Blues rivaliser sur la patinoire.

« Çà ouvre les yeux de réaliser combien gros et forts ces gars sont », a indiqué Dach à Nick Cotsonika de NHL.com. « Nous sommes encore des garçons. Nous avons encore des croûtes à manger sur le plan physique pour être en mesure de jouer à ce niveau. Tu sais un peu plus à quoi t’attendre avant même de commencer. »

À l’écart de la patinoire, les joueurs ont aussi pu rencontrer des vedettes de la LNH comme Brad Marchand (Mooseheads de Halifax) et Patrice Bergeron (Titan d’Acadie-Bathurst) qui ont transmis leur sagesse et leur ont souhaité la meilleure des chances avant le grand jour de la fin juin.

« Vous êtes en excellente position alors je suis certain que vous n’avez pas trop à vous soucier, alors profitez de l’expérience à fond, car ça passe vite », leur a dit Bergeron.

Au final, l’occasion de pouvoir assister à la série de championnat de la Coupe Stanley a été la plus récente expérience pour les joueurs, qui, plus tôt cette semaine, ont eu l’occasion de séduire les formations de la LNH dans le cadre du camp de dépistage. Les joueurs ont alors été évalués dans une portion de conditionnement physique avec des tests, mais aussi dans le cadre d’entrevues individuelles avec une poignée d’équipes.

« Rencontrer les dépisteurs de chaque équipe et leur directeur général était un peu intimidant, particulièrement de se retrouver seul dans une pièce, mais vous devenez confortable après la première rencontre et tout se passe bien par la suite », a indiqué Cozens à NHL.com. « Celui avec lequel j’ai été le plus nerveux était Steve Yzerman (directeur général) de Detroit. Le voir et lui serrer la main était exceptionnel. »

Les Red Wings étaient une de 12 formations avec laquelle Cozens a eu une rencontre dans le cadre d’un samedi fou, fou, fou. C’était une autre occasion d’impressionner après avoir affiché un des 10 meilleurs résultats dans six évaluations de conditionnement physique.

« C’était bon de faire les tests, dit Cozens. Tout le monde craignait un peu les tests, avec toute une semaine conduisant à cette journée. Dans le fond de ta pensée tu y penses toujours. Maintenant que c’est terminé, je me sens mieux. »

Quant à Byram, son fait saillant a été de rencontrer Don Cherry, ca-animateur du segment Coach’s Corner à Hockey Night in Canada en direct de la finale de la Coupe Stanley. Si Byram a dit à Cherry que le joueur qu’il préférait observer était le centre des Maple Leafs de Toronto Auston Matthews, il tente de reproduire son jeu à l’image d’un autre membre des feuilles d’érables.

C’est Morgan Rielly (Warriors de Moose Jaw), qui l’a impressionné cette saison avec une récolte de 72 points, un sommet en carrière, bien que cela ne soit pas un territoire inconnu pour le défenseur en éclosion.

Byram a conclu la dernière saison au deuxième rang des marqueurs des Giants avec une incroyable récolte de 71 points (26-45-71) en seulement 67 matchs, pour passer à la vitesse supérieure en séries éliminatoires. Byram a été le meilleur marqueur des séries éliminatoires de la Ligue de l’Ouest grâce à une récolte de 26 points, conduisant Vancouver jusqu’à la finale de la Coupe Ed Chynoweth.

« J’aime regarder (Rielly). Il joue au sein d’une très bonne équipe. Il est bon des deux côtés de la rondelle. Il écoule les pénalités. Il joue sur le jeu de puissance. C’est ce que je désire devenir, du moins je l’espère », a déclaré Bryan à Luke Fox de Sportsnet. « Quand il est sur la patinoire, j’aime l’observer, mais je vais aussi observer d’autres joueurs. Par contre, je me concentre sur lui. C’est un joueur possédant de nombreux outils dans son coffre. J’espère que je deviendra de plus en plus comme lui avec le temps. »

Byram aura l’occasion de suivre les traces de Rielly dès le plancher du repêchage. Rielly a été réclamé au cinquième rang du Repêchage de la LNH en 2012, tandis que les projections estiment que Byram pourrait être réclamé à un meilleur rang cette année. En bout de ligne pour Byram et tous les autres joueurs admissibles, tout est à propos d’avoir l’occasion de jouer chez les professionnels et de vivre un rêve d’enfance.

« J’ai tout fait ce que j’ai pu », raconte Byram. « J’ai eu mes réunions, j’ai joué toute l’année alors c’est le temps de me détendre et de profiter de l’expérience. »

plus de nouvelles
Hockey Canada annonce la composition de l'equipe pour la coupe Hlinka-Gretzky 2019
Il y a 4 semaines
La LCH nomme Dan MacKenzie à titre de premier Président à temps plein
Il y a 4 semaines
Chisholm et Rees ajoutés à la formation à la vitrine estivale de l’équipe nationale junior du Canada
Il y a 1 mois
Knights' McMichael ajouté à la liste du camp de développement mondial junior du Canada
Il y a 2 mois
La LCH annonce son partenariat avec Adept Mobile pour créer la meilleure expérience d’application mobile
Il y a 2 mois
Résultats du Repêchage international de la LCH 2019
Il y a 2 mois