MENU

Radar sur les prix de la LCH : Gardien par excellence

 

Alors que la saison régulière tire à sa fin, la course aux séries se resserre. C’est aussi le cas pour le trophée Vaughn, remis annuellement au gardien par excellence de la Ligue canadienne de hockey. Cette saison, on retrouve une poignée de candidats, dont trois gardiens dans chacune des ligues de l’Ouest, de l’Ontario et de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, en plus d’un duo dans chaque ligue :

Michael DiPietro (Ottawa, Ligue de l’Ontario) – 35 PJ, 22-11-0-1, 3 BL, 2.46 MOY., .910 %ARR

Ç’a été une saison mouvementée pour DiPietro. Après avoir amorcé la saison avec les Spitfires de Windsor, il a été acquis par les 67’s d’Ottawa en décembre avant de se joindre à Équipe Canada pour le Championnat du monde de hockey junior de l’IIHF 2019. Le joueur de 19 ans s’est depuis imposé avec sa nouvelle équipe, signant 11 victoires en 14 rencontres, tout en partageant la tâche devant le filet avec Cédrick Andrée. Le gardien originaire d’Amherstburg, en Ontario, qui mène la Ligue de l’Ontario avec une moyenne de buts alloués de 2,46, a ajouté une autre destination à sa liste cette saison puisqu’il a fait ses débuts dans la LNH en février avec les Canucks de Vancouver. Ces derniers l’avaient choisi avec le 64e choix au total au Repêchage de la LNH en 2017. DiPietro a remporté la coupe Memorial avec les Spitfires en 2017 et espère pouvoir conclure la présente saison de la même façon avec Ottawa.

Cédrick Andrée (Ottawa, Ligue de l’Ontario) – 41 PJ, 31-5-1-2, 3 BL, 2.53 MOY., .911 %ARR

Même s’il partage la tâche avec le joueur acquis par transaction Michael DiPietro, le gardien natif d’Orléans, en Ontario, a tout de même vu beaucoup d’action entre les poteaux cette saison avec l’équipe de son patelin. Le gardien des 67’s en est à sa deuxième saison dans le circuit junior et il a eu un peu de difficultés à s’adapter à la charge de travail cette année. Le joueur de 18 ans occupe le quatrième rang de la Ligue de l’Ontario avec 31 victoires cette saison chez les 67’s, meilleure équipe du circuit. Il a d’ailleurs aligné 13 victoires plus tôt cette année et n’a pas connu la défaite en temps réglementaire dans 20 matchs d’affilée. Son plus haut fait d’armes est survenu à la fin du mois de janvier, quand il a effectué 38 arrêts pour un jeu blanc face aux Generals d’Oshawa. Choisi au 12e tour du Repêchage de la Ligue de l’Ontario en 2016, Andrée s’est avéré un choix futé pour les 67’s.

Ukko-Pekka Luukkonen (Sudbury, Ligue de l’Ontario) – 47 PJ, 34-9-2-2, 5 BL, 2.54 MOY., .918 %ARR

Le gardien finlandais a excellé à sa première saison en Amérique du Nord, où son jeu devant le filet a aidé les Wolves à accéder aux séries pour la deuxième fois seulement en cinq ans. Sur la scène internationale, Luukkonen a porté les couleurs de son pays natal au Championnat du monde de hockey junior, affichant un taux d’efficacité de .932 en six matchs pour aider les Finlandais à remporter leur troisième médaille d’or en six ans. Avec les Wolves, Luukkonen a signé cinq jeux blancs cette saison, un sommet pour un gardien de la formation de Sudbury depuis Franky Palazzese, qui avait réussi cinq blanchissages en 2013-2014. Luukkonen était en feu plus tôt cette saison, alors qu’il a gagné 11 matchs de suite et signé 19 gains en 21 rencontres. Le joueur de 19 ans a été un choix de deuxième tour des Sabres de Buffalo en 2017.

Kyle Keyser (Oshawa, Ligue de l’Ontario) – 43 PJ, 29-7-3-0, 2 BL, 2.80 MOY., .914 %ARR

Keyser continue d’offrir de formidables performances alors qu’il est en voie de conclure sa quatrième saison dans la Ligue de l’Ontario, sa troisième avec les Generals, et qu’il est en quête de son premier championnat. Le mois dernier, il a connu sa meilleure séquence de la saison avec six victoires de suite, dont deux gains en prolongation. Au cours de ces deux semaines, il a affiché un taux d’efficacité de .908. Keyser a été absent plus tôt cette saison alors qu’il a porté les couleurs d’Équipe États-Unis au Championnat du monde de hockey junior de l’IIHF 2019, où il a disputé deux matchs dans un rôle de réserviste. Il y a remporté la médaille d’argent. Le gardien de 19 ans, natif de Coral Springs en Floride, a signé un contrat d’entrée dans la LNH avec les Bruins de Boston en 2017 à titre de joueur autonome jamais repêché.

Trent Miner (Vancouver, Ligue de l’Ouest) – 29 PJ, 22-4-1-1, 2 BL, 2.01 MOY., .925 %ARR

Le joueur de Brandon, au Manitoba, a partagé le filet avec son coéquipier David Tendeck cette saison, mais quand il s’est présenté entre les poteaux, il a frôlé la perfection. Il n’a encaissé que quatre revers en temps réglementaires en 29 rencontres. Le cerbère de 18 ans occupe le troisième rang des gardiens de la Ligue de l’Ouest au chapitre de la moyenne de buts alloués et du taux d’efficacité cette saison. Cela fait de lui un bel espoir pour le Repêchage de la LNH 2019, alors qu’il se classait au sixième rang des gardiens nord-américains selon le classement de la Centrale de recrutement de la LNH à la mi-saison. Le gardien des Giants connaît actuellement une séquence de sept matchs sans défaite en temps réglementaire. Miner en est à sa première saison complète à Vancouver après été choisi au 20e rang du Repêchage bantam de la Ligue de l’Ouest.

David Tendeck (Vancouver, Ligue de l’Ouest) – 35 PJ, 22-10-1-1, 4 BL, 2.50 MOY., .908 %ARR

Choix de sixième tour des Coyotes de l’Arizona l’an dernier, le joueur originaire de Vancouver, en Colombie-Britannique, continue de briller à sa troisième saison complète avec les Giants, équipe de son patelin. Cette saison, Tendeck a partagé la tâche avec son coéquipier Trent Miner et les deux gardiens ont affiché des statistiques impressionnantes qui ont fait en sorte qu’il était difficile de leur enlever le filet. Tendeck, âgé de 19 ans, a remporté ses trois dernières sorties et n’a subi qu’une défaite en temps réglementaire à ses 11 dernières sorties, affichant un bilan de 9-1-0-1, dont une séquence de deux jeux blancs en trois matchs. Tendeck a joué un rôle important dans la conquête du premier rang de la division de la Colombie-Britannique par les Giants. L’équipe se prépare maintenant à faire encore plus de bruit en séries éliminatoires.

Dustin Wolf (Everett, Ligue de l’Ouest) – 57 PJ, 40-13-2-1, 7 BL, 1.71 MOY., .936 %ARR

Trois fois récipiendaire du titre de gardien Vaughn de la semaine dans la Ligue canadienne cette saison – il est le seul gardien à avoir remporté cet honneur autant de fois cette saison –, Wolf continue d’intriguer les recruteurs en vue du Repêchage de la LNH 2019. Classé 17e parmi les gardiens nord-américains par la Centrale de recrutement à la mi-saison, Wolf connaît présentement une séquence de quatre victoires au cours de laquelle il n’a accordé que trois buts sur 95 tirs, bon pour un taux d’efficacité de .969. Il a aussi subi une seule défaite en temps réglementaire à ses 10 dernières sorties, affichant un dossier de 7-1-1-1 au cours de cette séquence. À sa deuxième saison seulement dans la Ligue de l’Ouest, le Californien de 17 ans domine la Ligue canadienne avec sept jeux blancs. C’est avec ce genre de performances qu’il a aidé les Silvertips à clamer le titre de la division américaine pour une troisième année de suite.

Ian Scott (Prince Albert, Ligue de l’Ouest) – 45 PJ, 35-7-1-2, 5 BL, 1.90 MOY., .931 %ARR

On ne peut imaginer un meilleur début de saison que celui qu’a vécu Ian Scott. Le gardien des Raiders et espoir des Maple Leafs de Toronto a affiché un remarquable bilan de 23-1-0 à ses 25 premiers matchs en 2018-2019. Les excellents Raiders ont impressionné toute la saison, tout comme Scott, qui a été nommé gardien Vaughn de la semaine de la LCH à la mi-novembre. Il avait entre autres réalisé 43 arrêts dans un jeu blanc contre les Tigers de Medecine Hat. Le joueur de 20 ans natif de Calgary complète sa quatrième saison chez les juniors et vu le jeu de son équipe cette saison, il pourrait bien la conclure avec la coupe Ed Chynoweth et une coupe Memorial demeure également une possibilité.

Samuel Harvey (Rouyn-Noranda, LHJMQ) – 40 PJ, 33-7-0-0, 4 BL, 2.09 MOY., .924 %ARR

Le vétéran gardien des Huskies, jamais repêché, donne une raison aux évaluateurs de talent de s’intéresser à nouveau à son jeu. Samuel Harvey, âgé de 21 ans, continue de bâtir sur l’excellente campagne connue l’an passé. Il mène la LHJMQ au chapitre de la moyenne de buts alloués et du taux d’efficacité. Le joueur originaire d’Alma, au Québec, connaît présentement une séquence de 15 victoires, soit quatre de moins que le record de la ligue, établi par Adam Russo du Titan d’Acadie-Bathurst lors de la saison 2001-2002. Cette séquence a propulsé les Huskies au sommet de la LHJMQ, de même que de toute la Ligue canadienne. Les Huskies présentent une fiche de 54-7-0-1 et 109 points après 62 matchs.

Zachary Émond (Rouyn-Noranda, LHJMQ) – 24 PJ, 21-0-0-1, 6 BL, 1.74 MOY., .932 %ARR

C’est une chose pour un gardien de connaître un match parfait, mais Émond a presque connu une saison parfaite, alors qu’il n’a toujours pas subi la défaite en temps réglementaire après 24 rencontres. Son seul revers est survenu en tirs de barrage. Cette saison, Émond – un choix de sixième tour des Sharks de San Jose en 2018 – a partagé la tâche devant le filet avec son coéquipier chez les Huskies Samuel Harvey. Le joueur de 18 ans, né à St-Cyprien au Québec, a remporté ses huit derniers départs, dont deux par jeu blanc en l’espace de trois rencontres. Émond en est à sa deuxième saison complète dans la LHJMQ et espère la conclure avec la coupe du Président, de même qu’une participation à la Coupe Memorial.

Olivier Rodrigue (Drummondville, LHJMQ) – 47 PJ, 35-8-2-1, 3 BL, 2.41 MOY., .903 %ARR

Seulement trois gardiens de la LHJMQ ont vu plus d’action cette saison que Rodrigue, qui mène la ligue avec 35 victoires. Le produit de Chicoutimi, au Québec, était tout feu tout flamme en février, alors qu’il n’a connu aucune défaite en temps réglementaire, avec une fiche de 8-0-0-1, dont une victoire par jeu blanc marquée par 32 arrêts face aux Islanders de Charlottetown. À la mi-janvier, le joueur de 18 ans a reçu le titre de gardien Vaughn de la semaine dans la Ligue canadienne. Choix de deuxième tour des Oilers d’Edmonton au dernier repêchage, Rodrigue en est à sa troisième saison avec les Voltigeurs. Les performances de Rodrigue cette saison ont été un facteur important dans la conquête du titre de la division Centrale par la troupe de Drummondville.

Colten Ellis (Rimouski, LHJMQ) – 44 PJ, 27-13-2-0, 3 BL, 2.42 MOY., .912 %ARR.

Ellis a été très occupé cette saison, obtenant ainsi beaucoup de temps devant le filet. Il a représenté l’Équipe Orr dans le Match des Meilleurs Espoirs de LCH/LNH Sherwin-Williams 2019, où il a repoussé 15 tirs effectués par une poignée des meilleurs espoirs en vue du prochain Repêchage de la LNH. Son année mouvementée se poursuivra en juin, puisque le gardien de 19 ans originaire de Whycocomagh, en Nouvelle-Écosse, était classé au septième rang parmi les gardiens nord-américains par la Centrale de recrutement à la mi-saison, en vue de la séance de sélection 2019. Avec l’Océanic, Ellis a élevé son jeu d’un cran depuis le début de l’année 2019, affichant un bilan de 11-3-0-0 depuis le 1er janvier.

plus de nouvelles
l'Affrontement LCH - 13 octobre 2019
Il y a 4 heures
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Generals d’Oshawa
Il y a 6 jours
Classement du Top 10 Kia de la LCH - Semaine 4
Il y a 6 jours
111 joueurs de la LCH à surveiller en vue du Repêchage de la LNH de 2020
Il y a 6 jours
La semaine déchiffrée – Les meilleurs buteurs
Il y a 6 jours
Équipe de la semaine Vaughn de la LCH
Il y a 7 jours