MENU

Les Rangers remportent la loterie et la possibilité de sélectionner Lafrenière

 

Le Repêchage de la LNH 2020 est encore dans plus de huit semaines, mais une partie du mystère a été résolue lundi, quand la seconde phase de la loterie pour cette séance de sélection a été complétée. Celle-ci servait à déterminer à qui appartiendrait le rang de sélection le plus élevé.

Les Rangers de New York ont remporté au hasard le premier choix. Les sept autres équipes éliminées des qualifications pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley avaient autant de chances que les Rangers de mettre la main sur le premier choix, une sélection qui leur permettra de sélectionner Alexis Lafrenière, l’espoir le mieux classé à l’occasion du Repêchage du 9 octobre.

Il est maintenant presque garanti que le capitaine de l’Océanic de Rimouski aboutira dans la Grosse Pomme. Le résultat de la loterie le rapproche un peu plus du grand jour et lui amène un peu d’air frais en cette période historique.

« C’est un soulagement pour moi, c’est certain, a déclaré Lafrenière à David Amber, de Sportsnet, à la suite de la loterie qu’il a regardée avec ses parents et amis à sa résidence de Saint-Eustache. Ils ont de très bons joueurs, comme [Artemi] Panarin et [Mika] Zibanejad, alors c’est vraiment emballant. C’est une très bonne nouvelle pour moi. »

C’est unanime chez les experts : Lafrenière sera le premier choix du prochain repêchage, grâce à une carrière dans la Ligue canadienne de hockey qui inclut le titre de recrue de l’année et deux trophées consécutifs de joueur de l’année.

« Lafrenière est un ailier qui possède les mêmes qualités et le même genre de production qu’un joueur de centre, a dit l’analyste de la LCH à Sportsnet, Sam Cosentino, à l’occasion de la loterie de lundi. Il est constant, compétitif, complet. Ce gars peut presque tout faire. Il ne va pas vous déjouer avec des jeux dynamiques comme ceux de Connor McDavid ou de Nathan McKinnon, mais son jeu est complet et il rend meilleurs les joueurs qui sont autour de lui. J’aime beaucoup ce joueur et je crois qu’il peut avoir une influence sur le jeu dès l’an prochain. »

La prestation de Lafrenière sur la scène internationale lui permet aussi de devancer les autres joueurs de sa cuvée. L’attaquant de 18 ans a propulsé le Canada vers la médaille d’or au Championnat du monde junior, l’hiver dernier. Il a remporté le titre de joueur par excellence à cette rencontre annuelle du temps des Fêtes, qui met aussi en vedette beaucoup de joueurs plus âgés que lui.

« Je pense que l’une de ses principales qualités est son esprit de compétition, a mentionné le directeur général des Rangers, Jeff Gorton, quand il a décrit Lafrenière quelques instants après la loterie. Si vous pensez au Championnat du monde junior ou si vous l’avez suivi à Rimouski, vous pouvez voir qu’il a le type de talent que nous cherchons tous, mais aussi qu’il amène tout le monde dans sa bataille. C’est ce genre de joueur que nous voulons tous. »

Les Rangers, l’une des six équipes originales, ont seulement détenu le premier choix une fois. Avec cette sélection, ils ont repêché André Veilleux en 1965. La saison dernière, ils ont mis la main sur l’attaquant finlandais Kaapo Kakko avec le deuxième choix et ils ont réclamé le défenseur Matthew Robertson, des Oil Kings d’Edmonton, au 49e rang.

Lafrenière n’est jamais allé à New York, mais il a hâte de visiter la ville qu’il risque d’appeler sa maison un jour et de gagner le cœur des amateurs des « Blueshirts » avec son habileté à changer un match à lui seul.

« J’ai très hâte d’avoir l’occasion de passer du temps dans la Grosse Pomme, a-t-il mentionné, avant d’offrir une description de ce à quoi doivent s’attarder les partisans des Rangers quand il sera sur la patinoire : Mon habileté offensive, la façon dont je crée de l’offensive et le fait que je tente d’être dangereux. Mon leadership aussi. Je veux essayer de remporter le plus de matchs possible et peut-être le championnat un jour. »

Les Kings de Los Angeles détiennent la deuxième sélection, suivis par les Sénateurs d’Ottawa au troisième (un choix qui appartenait aux Sharks de San José) et au cinquième rang. Les Red Wings de Detroit repêcheront quatrièmes, les Ducks d’Anaheim sixièmes, les Devils du New Jersey septièmes et les Sabres de Buffalo huitièmes. Toutes ces positions ont été déterminées au cours de la première phase de la loterie, le 26 juin. Les choix du neuvième au 15e rang sont détenus par les équipes éliminées en qualifications des séries de la Coupe Stanley et ont été basés, du plus bas au plus élevé, sur le pourcentage de victoires en saison régulière. On retrouve le Wild du Minnesota, les Jets de Winnipeg, les Predators de Nashville, les Panthers de la Floride, les Maple Leafs de Toronto, les Oilers d’Edmonton et les Penguins de Pittsburgh. Les Leafs ont toutefois échangé ce 13e choix aux Hurricanes de la Caroline.

Le reste de l’ordre de sélection de la première ronde sera finalisé à la suite des séries. Le Repêchage de la LNH 2020 se tiendra virtuellement les 9 et 10 octobre. Il devait initialement se dérouler les 26 et 27 juin, mais il a été repoussé en raison des craintes entourant le coronavirus.

Ce sont 146 joueurs de la LCH, soit 57 de la Ligue de l’Ontario, 52 de la Ligue de l’Ouest et 37 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui figurent au classement final de la Centrale de recrutement de la LNH, paru le 8 avril.

plus de nouvelles
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Foreurs placent leurs pions en vue d'un dénouement payant
Il y a 4 jours
Jarvis récolte les bénéfices de son éclosion
Il y a 4 jours
Le Championnat mondial junior de l’IIHF se mettra en branle le jour de Noël
Il y a 5 jours
Choix du repêchage de la LNH 2020 par position
Il y a 6 jours
Retour sur le week-end de la LCH : Saison des signatures et de sensibilisation au cancer
Il y a 6 jours
29 équipes de la LNH choisissent des joueurs de la LCH au repêchage 2020 de la LNH
Il y a 1 semaine