MENU

La semaine déchiffrée : Les buts en avantage numérique

 

Des unités spéciales efficaces, voilà la recette du succès au hockey, et la capacité de profiter de ses occasions en supériorité numérique représente un ingrédient important à ce titre.

Dans la Ligue canadienne de hockey cette saison, neuf joueurs ont déjà trouvé le fond du filet au moins sept fois pendant que les leurs étaient en avantage numérique :

Paré, moteur du jeu de puissance

Ayant développé une incroyable chimie avec son compagnon de trio Alexis Lafrnière, le joueur qui pourrait être choisi au premier rang du Repêchage de la LNH en 2020, le joueur de centre de l’Océanic de Rimouski Cédric Paré est un des moteurs du jeu de puissance, lui qui avait déjà inscrit 13 buts en avantage numérique après les 25 premiers matchs de la saison 2019-2020.

Ces filets de Paré avec un homme de plus, il les a marqués en 10 matchs, y allant notamment d’une phénoménale production de trois buts contre les Sea Dogs de Saint John à la fin du mois d’octobre, en route vers une victoire de 6-1 et le titre de première étoile de la rencontre.

Paré a une avance de cinq buts sur le meilleur buteur suivant de la LHJMQ en supériorité numérique, alors que l’attaquant des Islanders de Charlottetown et l’espoir des Blues de St. Louis Nikita Alexandrov en a huit, soit le même total qu’affiche l’attaquant des Remparts de Québec et joueur en pleine ascension, Félix Bibeau, un espoir des Islanders de New York.

McMichael dominant en avantage numérique

L’attaquant des Knights de London et choix de premier tour des Capitals de Washington Connor McMichael a représenté une menace constante cette saison en avantage numérique, lui qui a enregistré neuf buts en avantage numérique en 21 sorties.

Ce total de neuf filets, il l’a inscrit en sept matchs, et il a connu deux matchs de deux buts chacun en supériorité numérique. Dans le plus récent des cas, le 22 novembre contre les Rangers de Kitchener, grands rivaux des Knights, McMichael a réussi un tour du chapeau et deux des buts ont été enregistrés en avantage numérique, si bien qu’il a pu mener son club vers une victoire de 5-1 et mériter la première étoile de la rencontre.

Parmi les meilleurs buteurs en avantage numérique dans la Ligue de hockey de l’Ontario, mentionnons aussi l’attaquant des Bulldogs de Hamilton et espoir des Kings de Los Angeles Arthur Kaliyev, auteur de huit filets, ainsi que Damien Giroux du Spirit de Saginaw et Chad Yetman des Otters d’Érié, qui comptent sept buts chacun.

Franklin brille au sein des unités spéciales

Des joueurs de la Ligue de hockey de l’Ouest ont eux aussi brillé au sein des unités spéciales, et le vétéran attaquant des Blazers de Kamloops Zane Franklin a donné le ton à ce titre avec huit buts en avantage numérique après 24 matchs.

Cette saison, les huits buts de Franklin en supériorité numérique ont été marqués au cours de cinq rencontres, alors qu’il a connu deux matchs de plus d’un but sur le jeu de puissance. Il a notamment réussi le coup à la mi-octobre contre les grands rivaux des Blazers, les Giants de Vancouver, quand il a inscrit trois buts en avantage numérique dans une victoire à domicile de 6-0. Franklin a alors été nommé la première étoile.

Parmi les autres joueurs dans la Ligue de l’Ouest qui se sont distingués sur le jeu de puissance, il y a notamment le coéquipier de Franklin chez les Blazers et espoir en vue du Repêchage de la LNH en 2020, Connor Zary, qui a inscrit sept buts en avantage numérique à ses 23 premières rencontres de la présente saison.

plus de nouvelles
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Tigers de Medicine Hat
Il y a 3 jours
Classement du Top 10 Kia de la LCH - Semaine 12
Il y a 3 jours
21 anciens de la LCH nommés parmi les étoiles du hockey masculin U SPORTS
Il y a 4 jours
Tour d’horizon de novembre des anciens de la LCH
Il y a 4 jours
Équipe de la semaine Vaughn de la LCH
Il y a 4 jours
La semaine déchiffrée – Les séquences de points
Il y a 4 jours