MENU

Kirk, des Petes, espère paver la voie pour les joueurs britanniques

 

Même dans un amphithéâtre de hockey, les Britanniques ont du talent.

Choisi avec le neuvième choix du Repêchage international de la LCH en 2018, Liam Kirk, originaire de Maltby, en Angleterre, est devenu le premier joueur né et formé en Grande-Bretagne à être réclamé dans cette séance de sélection réservée aux joueurs étrangers depuis 2010.

Quelques jours plus tôt, son nom était prononcé par les Coyotes de l’Arizona comme choix de dernières rondes du Repêchage de la LNH en 2018, et Kirk a participé au camp de développement de l’équipe avant d’apprendre que son nouveau domicile en Amérique du Nord serait la petite communauté de Peterborough, en Ontario.

« Je ne savais pas grand-chose à propos de Peterborough, mais je savais ce qu’était dans la Ligue de l’Ontario, a dit Kirk au site CHL.ca. C’est une des meilleures ligues de hockey junior au monde. Vous voyez les noms des joueurs qui en sortent et qui jouent dans la LNH. Je considérais cela très emballant de pouvoir en faire partie. ».

Après avoir présenté des statistiques dignes d’un jeu vidéo en Angleterre, avec 98 points en 17 matchs à l’âge de 15 ans, avec l’équipe des moins de 18 ans des Steelhawks de Sheffield, l’ailier gauche émergent était prêt à voir ce dont il était capable de l’autre côté de l’Atlantique.

« Tous les entraîneurs ont été incroyables avec moi, ils ont été patients et m’ont aidé à m’adapter, m’enseignant le style de jeu nord-américain. Je me suis retrouvé à jouer avec des joueurs de mon âge, dans une atmosphère de vestiaire fort différente, dans un calendrier de hockey junior, a précisé Kirk. C’était énorme. C’est comme la LNH, mais au niveau junior. Tout le monde tente d’être le meilleur pour atteindre le prochain niveau, alors la compétition est très forte à l’entraînement et les matchs sont intenses. Je me suis tellement développé au cours de mes années à Peterborough. Je suis heureux d’avoir joué là, j’en ai apprécié chaque minute. »

Débutant à Peterborough en 2018-2019, Kirk a connu une très bonne première saison avec 47 points dont 26 buts et 21 aides en 63 matchs, pour le placer au sixième rang des marqueurs de l’équipe. Kirk n’a cessé de s’améliorer, et dans sa deuxième saison, a produit plus d’un point par match avec 21 buts et 29 aides en 47 sorties.

« Cela aura bien fonctionné parce que j’ai énormément apprécié le temps passé à Peterborough, d’ajouter Kirk. J’ai rencontré des gens extraordinaires. Mon entourage était exceptionnel. Je ne peux dire assez de bonnes choses de ceux-ci, mes coéquipiers, les entraîneurs, tout le monde à Peterborough était tout simplement incroyable. Je suis très fier d’avoir joué à Peterborough et d’y avoir vécu. »

« J’espère que plusieurs autres auront l’occasion qui me fut donnée de jouer dans la LCH. J’espère que je ne serai pas le seul (de Grande-Bretagne). C’était une formidable expérience et vous pouvez vraiment vous y développer, devenir un meilleur joueur dans un tel environnement. J’espère sincèrement que cela ouvrira des portes à d’autres et que les équipes lorgneront du côté de l’Angleterre pour y repêcher des joueurs ».

Au-delà de ses succès sur la glace, ce qui ressort de l’aventure vécue par Kirk, ce sont les amitiés et les souvenirs qu’il pourra chérir toute sa vie après ses deux saisons avec les Petes.

« Je suis devenu très près de Nick Robertson et des autres, oui nous sommes devenus très proches. Nous avons passé beaucoup de temps libre ensemble, raconte Kirk. Nous avons tellement voyagé. À ma deuxième année, notre amphithéâtre était en rénovation alors nous avons disputé plusieurs matchs consécutifs à l’étranger. Nous étions ensemble dans les autobus, dans les hôtels et nous gardons de précieux souvenirs de ces voyages. D’autant qu’il y avait tellement de matchs où nous avons dû nous serrer les coudes. »

Deux excellentes saisons à Peterborough suivies par une performance étincelante au Championnat du monde de l’IIHF où il termina à égalité au sommet des marqueurs avec sept buts en autant de matchs, et une place au sein de l’équipe d’étoiles, auront contribué à donner la chance à Kirk d’atteindre un autre jalon important alors qu’il a signé un contrat de trois ans avec les Coyotes de Phoenix, le prochain défi de sa carrière de hockeyeur.

« Je vais me rendre en Arizona, m’entraîner un peu et m’assurer d’être prêt pour le camp d’entraînement, conclut Kirk. L’Arizona décidera où je jouerai, mais je crois que je me retrouverai probablement à Tucson (club-école de la Ligue américaine). Il me faut juste être à mon sommet dès le départ. »

plus de nouvelles
2:06
Xavier Bourgault - Voici La Relève
Il y a 5 jours
La Ligue canadienne de hockey annonce un nouveau partenariat de diffusion sur plusieurs années
Il y a 6 jours
2:16
Joshua Roy - Voici La Relève
Il y a 7 jours
2:19
Zachary Bolduc - Voici La Relève
il y a 2 semaines
Les Remparts de Québec et les Sea Dogs de Saint John sont candidats à l’organisation de la Coupe Memorial 2022 présentée par Kia
il y a 3 semaines
Pipeline des espoirs de la LCH – Sénateurs d’Ottawa
Il y a 4 semaines