MENU

Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Blazers sont prêts à enflammer la ligue

 

Tout indique que les Blazers de Kamloops vont être une des équipes les plus solides dans la Ligue de l’Ouest cette saison.

Détenteurs du premier rang de la division de la Colombie-Britannique dans la Ligue de l’Ouest avec une récolte de 86 points quand tout s’est arrêté l’hiver dernier, les Blazers tenteront de reprendre là où ils ont laissé cette saison, eux qui occupent la sixième position au Classement du Top 10 Kia de la LCH publié avant le début de la campagne.

L’équipe est menée par le récent choix de premier tour des Flames de Calgary Connor Zary. Ce joueur qui a été nommé au sein de la première équipe d’étoiles de l’Association Ouest de la Ligue de l’Ouest à l’issue de la saison 2019-2020 a atteint de nouveaux sommets l’hiver dernier, alors qu’il a pris la cinquième place chez les marqueurs du circuit, et la deuxième place chez les Blazers, en vertu d’une production de 86 points, soit 38 buts et 48 mentions d’aide en 57 rencontres.

Cet athlète né à Saskatoon, dont le style de jeu a incité le directeur général des Flames et ancien de la Ligue de l’Ouest Brad Treliving à le comparer à un couteau suisse, sera encore une fois celui sur lequel on s’appuiera pour animer l’attaque à Kamloops cette saison, surtout après le départ du capitaine Zane Franklin, qui a complété sa dernière campagne dans les rangs juniors avec une récolte de 91 points, soit le plus haut total dans l’équipe.

Les occasions de briller ne s’arrêtent pas là pour Zary, lui qui aura droit à une première possibilité de se faire voir au camp d’entraînement des Flames et aspire à un poste avec Équipe Canada en vue du Championnat du monde junior qui aura lieu à Edmonton. S’il parvient à être retenu au sein de l’équipe canadienne, cela lui permettra de faire amende honorable après avoir été un des derniers joueurs retranchés l’an dernier.

« Je veux faire partie de cette équipe-là et je veux être un joueur capable de faire la différence », a déclaré Zary, un des 42 joueurs de la LCH qui ira au camp de sélection du Canada en compagnie de son coéquipier des Blazers Dylan Garand, à Wes Gilbertson du Calgary Sun. « La clé, ce sera de montrer à quel point je peux être polyvalent et m’adapter à plusieurs positions, que je suis capable de jouer là où je serai moins l’aise et faire les petites choses qu’il faut faire pour avoir l’adversaire à l’usure, ou simplement travailler le plus fort possible… Je pense que c’est quelque chose qui va jouer en ma faveur en raison du type de joueur que je suis, puisque je suis capable de jouer un peu n’importe où sur la glace. »

Sélectionné au 24e rang du Repêchage de la LNH en 2020, Zary est le premier joueur des Blazers à avoir été réclamé au premier tour depuis le défenseur Keaton Ellerby, 13 ans plus tôt. Alors qu’au départ, on projetait de le voir devenir un candidat en vue du deuxième ou troisième tour dans le classement initial de la Centrale de dépistage de la LNH, Zary a amélioré son sort en raison d’un niveau d’amélioration notable, que son coéquipier Logan Stankoven espère maintenant imiter. Ce dernier, qui en sera à sa deuxième saison et qui a été choisi cinquième au total dans le cadre du Repêchage bantam de la Ligue de l’Ouest en 2018 s’est retrouvé dans la même catégorie de joueurs à surveiller à l’occasion de la récente publication de la liste des joueurs à surveiller en vue du Repêchage de la LNH en 2021.

En 59 sorties la saison dernière, Stankoven s’est classé sixième chez les patineurs recrues avec une récolte de 48 points, tandis que sa production de 29 buts lui a permis de se hisser au premier rang dans la ligue à égalité avec Michal Teply du ICE de Winnipeg. Celui qui est né à Kamloops espère bâtir sur ses premiers succès alors qu’il sera appelé à jouer un rôle plus important à l’attaque cet hiver.

« Je n’aime pas être arrogant, mais le fait d’avoir un bon niveau de confiance et autant d’assurance fait en sorte que je sais que je suis assez bon pour devenir un espoir de catégorie A susceptible d’être réclamé au premier tour, ce qui me motive et me procure un objectif », a indiqué le finaliste au titre de recrue de l’année 2019-2020 dans la Ligue de l’Ouest à Marty Hastings du Kamloops This Week. « Ça me rend affamé et me donne le désir de faire mes preuves, en espérant que ça m’amène à grimper au classement.

« Zary était dans la même position l’an dernier. Il s’est vraiment servi de tout ça comme motivation et je veux faire la même chose, je veux prouver aux gens que j’en suis capable, leur montrer qui je suis comme joueur et en tant que personne. »

Aux côtés de Zary, Stankoven complète un impressionnant noyau offensif à Kamloops, qui comprend aussi un joueur qui sera de retour, l’ailier gauche Orrin Centazzo. Celui-ci a pris le troisième rang chez les marqueurs de l’équipe la saison dernière avec 81 points en 63 matchs.

À la ligne bleue, les Blazers auront une toute nouvelle allure après le départ du vétéran défenseur Max Martin, dont l’absence donnera à l’espoir de 19 ans du Lightning de Tampa Bay Quinn Schmiemann une occasion de jouer un rôle plus important. Ce dernier est un des nombreux joueurs des Blazers qui appartiennent à une organisation de la LNH, outre Zary et Garand.

En 60 matchs la saison dernière, Schmiemann a fait preuve d’une certaine régularité en amassant 37 points, et il sera appelé à jouer un rôle de meneur en 2020-2021 alors que l’équipe accueillera dans ses rangs de nouveaux talents comme l’arrière suédois Viktor Persson, un choix de septième tour des Canucks de Vancouver et le premier choix du club à l’occasion du Repêchage international de la LCH en 2020.

« Nous croyons que (Persson) a toutes les qualités que nous recherchons chez un défenseur, a déclaré le directeur général des Blazers Matt Bardsley. Sa mobilité, sa vision du jeu, sa capacité à bien contrôler la rondelle et son esprit de compétition représentent des atouts qui seront les bienvenus au sein de notre brigade défensive et nous avons hâte de commencer à l’aider à maximiser son potentiel. »

Évidemment, une équipe qui aspire à rafler le championnat a besoin d’un gardien solide et les Blazers sont bien garnis à cet égard avec Garand, un choix de quatrième tour des Rangers de New York en 2020. L’athlète originaire de Victoria, en Colombie-Britannique, s’est retrouvé chez les meneurs de la ligue au poste de gardien la saison dernière, notamment au chapitre des victoires (28), du taux d’efficacité (.921) et de la moyenne de buts alloués par match (2,21). On s’attend à ce qu’il soit tout aussi solide cette saison.

Dotés de joueurs solides à toutes les positions, les Blazers chercheront à ramener le titre de la LCH à Kamloops pour la première fois depuis 1995. Cette quête commencera en janvier, à l’occasion du retour au jeu de la Ligue de l’Ouest.

plus de nouvelles
Le joueur vedette de la LCH – 5 questions à James Malatesta des Remparts
Il y a 23 heures
La première journée de la eCoupe Memorial présentée par Kia marquée par des exploits de dernière minute
Il y a 23 heures
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Les Winterhawks prêts pour un retour à la gloire
Il y a 5 jours
La LHJMQ conclut un événement réussi en environnement protégé
Il y a 5 jours
Tour d’horizon de la semaine – Les Islanders réécrivent le livre des records
Il y a 6 jours
Des personnalités de renom du hockey s’affronteront dans le cadre du tournoi de la eCoupe Memorial présenté par Kia
Il y a 1 semaine