MENU

Des anciens de la LCH se démarquent comme favoris pour le trophée Conn Smythe en séries de la Coupe Stanley

 

Ils sont maintenant à mi-chemin de la destination.

Maintenant que les deux premiers tours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2021 sont terminés, 80 anciens de la LCH y sont toujours avec les Canadiens de Montréal, les Islanders de New York, le Lightning de Tampa Bay et les Golden Knights de Vegas alors qu’ils espèrent tous soulever la coupe Stanley.

Parmi les quatre équipes, quelques candidats notoires pour le trophée Conn Smythe, remis au joueur par excellence des séries, se sont démarqués :

Carey Price – Canadiens de Montréal

Pilier de la formation des Canadiens et gardien des grandes occasions, Price a parfois été imbattable au cours des 12 matchs éliminatoires cette année, signant huit victoires en accordant seulement 26 buts au passage, ce qui lui confère une moyenne de buts alloués de 2,15 et un taux d’efficacité de .929.

Le gardien originaire de Williams Lake, en Colombie-Britannique a été particulièrement dominant en quarts de finale contre les rivaux de toujours, les Maple Leafs de Toronto, scellant l’issue d’une série de sept matchs avec trois victoires consécutives, en repoussant 109 tirs au total pour aider les Canadiens à remporter leur première série de premier tour depuis 2015. N’ayant pas dit son dernier mot, le gagnant des trophées Hart et Vézina en 2015 s’est à nouveau imposé face aux Jets de Winnipeg dans un balayage de quatre matchs en finale de la division Nord. Dans trois des quatre rencontres face aux Jets, Price a accordé deux buts ou moins, dont un jeu blanc marqué de 30 arrêts dans le deuxième match, qui offrait aux Canadiens une avance de 2 à 0 dans la série à leur retour à domicile.

En quatre saisons complètes et 193 sorties avec les Americans de Tri-City de 2002 à 2007, l’éventuel médaillé d’or olympique a été dominant tout au long de son passage chez les juniors, marqué par la saison 2006-2007 au cours de laquelle il a signé 30 victoires en 46 matchs avec une moyenne de buts alloués de 2,45 et un taux d’efficacité de .917, ce qui lui a valu le titre de gardien de but de l’année de la LCH.

Jean-Gabriel Pageau – Islanders de New York

Au sein d’une équipe qui déborde de joueurs talentueux des deux côtés de la patinoire et plutôt reconnus pour ses prouesses défensives, le joueur de centre sort du lot, alors qu’il a amassé 13 points – trois buts et 10 aides en 14 matchs, dont une soirée de trois points au début des séries.

Pageau a été impressionnant à forces égales, alors que 11 de ses points ont été inscrits à cinq contre cinq. Il affiche un étonnant différentiel de plus-11, ce qui le place au deuxième rang de son équipe derrière Scott Mayfield parmi ceux qui ont disputé au moins un match en séries. Les Islanders ont éliminé les favoris, les Penguins de Pittsburgh et Bruins de Boston en six matchs chacun, pour accéder au troisième tour pour une deuxième année de suite, et Pageau est l’un des attaquants les plus fiables de cette équipe. Il a obtenu près de 18 minutes de temps de jeu par rencontre alors qu’il était utilisé à toutes les sauces, aidant les New-Yorkais à remporter les honneurs de la division Est.

En trois saisons avec les Olympiques de Gatineau et les Saguenéens de Chicoutimi entre 2009 et 2012, l’athlète originaire d’Ottawa a été un élément solide en défensive en 175 matchs en carrière, amassant 80 buts et 95 aides pour un total de 175 points, dont une saison de 79 points en 2010-2011, ajoutant ensuite 29 points alors que les Olympiques ont atteint la finale de la Coupe du Président.

Nikita Kucherov – Lightning de Tampa Bay

Après avoir raté toute la saison 2020-2021 en raison d’une opération à une hanche, le talentueux marqueur du Lightning n’a montré aucun signe de rouille à son retour sur la patinoire, menant tous les joueurs des séries avec une incroyable performance de 22 points – cinq buts et 17 aides – en seulement 13 rencontres.

Alors que le Lightning aspire à devenir la première équipe à remporter deux coupes Stanley d’affilée depuis les Penguins en 2017, l’équipe de la Floride, à la remorque de Kucherov, a éliminé ses deux premiers adversaires des séries, d’abord ses rivaux d’État, les Panthers de la Floride, puis les Hurricanes de la Caroline en un total de 11 matchs. En ce qui a trait à Kucherov, qui a conclu les séries 2020 au sommet des pointeurs avec 34 points, l’attaquant russe a repris là où il l’avait laissé en récoltant trois points dans le premier duel face aux Panthers avant de connaître une série de quatre matchs avec au moins un point, pour un total de trois buts et six mentions d’aide. En tout, l’ancien récipiendaire du trophée Art Ross a inscrit au moins un point dans tous ses matchs, sauf deux, en séries cette saison, avec notamment six soirées de plus d’un point.

Le dynamique ailier a passé une seule saison dans la LHJMQ, en 2012-2013, mais il n’a pas chômé en 33 matchs avec les Remparts de Québec et les Huskies de Rouyn-Noranda, amassant 29 buts et 34 aides pour 63 points avant d’ajouter 24 autres points en 14 matchs en séries.

Marc-André Fleury – Golden Knights de Vegas

Triple champion de la Coupe Stanley, le vétéran gardien espère ajouter un quatrième titre à son palmarès avec les Golden Knights, qui ont atteint le carré d’as pour la troisième fois depuis leur arrivée dans la ligue en 2017.

Après une dominante saison régulière au cours de laquelle il a obtenu une fiche de 26-10-0 en 36 présences devant le filet, Fleury a affiché un taux d’efficacité de .928, une moyenne de buts alloués de 1,98 et six jeux blancs. Le Québécois a obtenu sa toute première nomination pour le trophée Vézina, remis au meilleur gardien de la ligue. L’athlète originaire de Sorel a été solide en 13 matchs en séries, alors qu’il a connu des séries presque identiques avec neuf victoires comprenant l’élimination du Wild du Minnesota et de l’Avalanche du Colorado pour le titre de la division Ouest – après avoir perdu les deux premières rencontres contre l’Avalanche, qui était l’équipe favorite. Si les Golden Knights poursuivaient leur série victorieuse avant d’éventuellement franchir la ligne d’arrivée, Fleury, âgé de 36 ans, deviendrait seulement le 13e gardien de l’histoire de la LNH à remporter quatre coupes Stanley ou plus.

Sélectionné au tout premier rang du Repêchage de la LNH en 2003, Fleury a passé ses années dans le junior avec les Screaming Eagles du Cap-Breton de 2000 à 2004, disputant 151 matchs en quatre saisons, au cours desquelles il a signé 63 victoires et a été le meilleur de la LHJMQ au chapitre du taux d’efficacité avec .915 à sa deuxième saison dans la ligue, avant d’obtenir une place au sein de la deuxième équipe d’étoiles de la ligue à sa troisième année.

plus de nouvelles
2:06
Xavier Bourgault - Voici La Relève
Il y a 5 jours
La Ligue canadienne de hockey annonce un nouveau partenariat de diffusion sur plusieurs années
Il y a 6 jours
2:16
Joshua Roy - Voici La Relève
Il y a 7 jours
2:19
Zachary Bolduc - Voici La Relève
il y a 2 semaines
Les Remparts de Québec et les Sea Dogs de Saint John sont candidats à l’organisation de la Coupe Memorial 2022 présentée par Kia
il y a 3 semaines
Pipeline des espoirs de la LCH – Sénateurs d’Ottawa
Il y a 4 semaines