MENU

De la pointe : Le directeur Dan Marr de la Centrale de dépistage de la LNH

 

Le directeur de la Centrale de dépistage de la LNH Dan Marr s’est entretenu avec Junior Hockey Magazine pour parler de celui à qui on prédit d’être sélectionné au premier rang, Shane Wright des Frontenacs de Kingston, ainsi que du prochain repêchage dans son ensemble et du retour à une séance en présentiel qui aura lieu à Montréal.

Junior Hockey Magazine : Dans quelle mesure le niveau de jeu de Shane Wright s’est-il développé au cours des 12 derniers mois?

Dan Marr : Tous les joueurs ont vu leur niveau de jeu se développer avec le temps et gagner en maturité dans leur façon de jouer. Un bon nombre de joueurs de la Ligue de l’Ontario avaient un retard à combler et ils ont dû faire 18 mois de développement en moins d’un an. On affiche beaucoup de respect pour la force de caractère dont Shane a fait preuve dans le contexte de la COVID ainsi que de toutes les annulations et les perturbations, et tous les reports, alors qu’il a dû se présenter à l’aréna sans savoir si le match allait avoir lieu ce soir-là, ou encore sans savoir s’il allait pouvoir monter à bord de l’autobus ou si quelqu’un dans son équipe allait subir un test positif. Shane affiche de la constance dans son jeu. Dans tous les aspects du jeu, il s’est élevé au rang des joueurs de haut niveau. Quand il joue avec les joueurs qui sont ses pairs, il ressort toujours du lot. Il est par ailleurs encore un des plus jeunes joueurs dans l’équipe de Kingston. Son développement se fait à un rythme normal et il mérite d’être le joueur le mieux classé (en vue du Repêchage de la LNH 2022). Ce groupe de joueurs admissibles au repêchage a un visage plutôt particulier. Je ne suis pas certain qu’il y ait un joueur qui soit le premier espoir hors de tout doute – Montréal est la seule équipe qui peut déterminer ça pour le moment. Les équipes qui détiennent les quatre premiers choix pourraient toutes possiblement mettre la main sur le joueur qu’ils auront classé au premier rang dans leur liste au départ.

JHM : Quel pourrait être la répercussion d’un Shane Wright la saison prochaine dans la LNH?

D. M. : Il y a débat à cet égard et je ne sais pas s’il y a un côté qui a davantage raison que l’autre, et ça concerne l’incidence que peuvent avoir les joueurs de 18 et 19 ans dans la LNH. Regardez les Rangers en ce moment avecKaapo Kakkoet Alexis Lafrenière. Ils commencent à trouver leurs repères en ce moment dans les séries, ce qui est une bonne chose pour les Rangers. Regardez où en sont les Oilers d’Edmonton avec Connor McDavid et les Maple Leafs de Toronto avec Auston Matthews. Ces joueurs de haut niveau ont besoin de temps pour en arriver à un niveau de jeu où ils ont une grande influence sur les résultats de leur équipe. Ils peuvent contribuer dès le début et afficher de bonnes statistiques personnelles, mais pour arriver au niveau où ils sont vraiment en mesure de rendre leur équipe meilleure, ça prend du temps. Shane Wright a la maturité physique, l’instinct du hockey et les habiletés nécessaires pour se présenter et décrocher un poste dans une formation de la LNH la saison prochaine, mais ce sera au club qui le sélectionne de déterminer s’il devrait rester dans l’équipe pour continuer à se développer. Tant et aussi longtemps qu’il joue régulièrement et qu’il contribue, je pense qu’il a le potentiel qu’il faut pour jouer.

JHM : Quel est l’écart entre Shane Wright et le joueur classé deuxième?

D. M. : C’est plus serré maintenant. Quand nousavons faitun vote à main levée au sein de notre personnel, l’écart était plus grand en janvier et ç’a été plus serré en fin de saison. Quand on le compare avec ses pairs, Shane est légèrement en avance et il se trouve devant les deux joueurs européens les mieux classés. La ligne est mince. Personne ne va commettre d’erreur en réclamant l’un ou l’autre de ces joueurs, mais il faut choisir un joueur au premier rang et dans le groupe que nous avons à ce stade-ci, ce joueur est Shane Wright.

JHM : À quel point avez-vous hâte de participer à un Repêchage de la LNH qui aura lieu en personne cet été?

D. M. : Tout le monde est impatient, autant les joueurs, les dépisteurs, les dirigeants, les médias que les agents. Tout le monde a hâte de revenir à la normale. C’est une tradition. C’est comme un rite de passage. Le camp d’évaluation est aussi de retour, il n’y en avait pas eu depuis 2019. C’est bien de voir que ce groupe de joueurs admissibles va finir la saison sur une note positive. Ça va être un événement formidable à Montréal. C’est une ville qui sait comment bien organiser les événements.

plus de nouvelles
La LCH dévoile les finalistes de ses prix individuels 2021-2022
Il y a 16 heures
Les Bulldogs éliminent les Oil Kings et accèdent à la demi-finale
Il y a 3 jours
Faits saillants du 24 juin - Edmonton 2-4 Hamilton
Il y a 3 jours
Les unités spéciales des Cataractes ont raison des Bulldogs
Il y a 4 jours
Faits saillants du 23 juin - Shawinigan 3-2 Hamilton
Il y a 4 jours
Le tour du chapeau Wiebe permet aux Oil Kings de signer une première victoire
Il y a 5 jours