MENU

Cinq scénarios à surveiller avec Équipe Canada à l’approche du Mondial junior

 

À quelques jours de la première mise au jeu, Équipe Canada est prête à faire son retour sur la scène nationale avec un objectif en tête : remporter l’or.

Après avoir remporté l’or à 18 occasions dans l’histoire du tournoi – la plus récente conquête datant de 2020 – la route du Canada vers le titre du Championnat du monde junior 2022 commence le lendemain de Noël contre la République tchèque dans ce qui marquera le début de cinq scénarios intéressants qui seront à surveiller au sein de l’équipe :

L’occasion de Bedard

Seulement le huitième joueur de 16 ans à percer la formation d’Équipe Canada Junior, le joueur de centre exceptionnel des Pats de Regina Connor Bedard patine dans les sillons de Connor McDavid (Otters d’Érié) en 2014, se joignant à groupe exclusif qui comprend aussi d’autres anciens de la LCH comme Sidney Crosby (2004, Océanic de Rimouski), Eric Lindros (1990, Generals d’Oshawa) et Wayne Gretzky (1978, Greyhounds de Sault Ste. Marie).

Disputant sa deuxième saison avec les Pats, le joueur originaire de North Vancouver, en Colombie-Britannique, a poursuivi sur sa lancée après une saison recrue éblouissante où, malgré le fait qu’il ait été limité à 15 rencontres dans le cadre d’une saison raccourcie, il a mené tous les joueurs de première année dans les principales catégories offensives, y compris les buts (12), les mentions d’aides (16) et des points (28), et a remporté le trophée Jim Piggott à titre de recrue de l’année dans la Ligue de l’Ouest.

Loin d’en avoir fini, Bédard a ensuite exposé ses talents sur la scène nationale, rejoignant Équipe Canada au Championnat du monde des moins de 18 ans de l’IIHF 2021 où il a terminé au deuxième rang du tournoi avec une récolte de 14 points, notamment sept buts et sept passes, en sept rencontres pour aider le pays à remporter sa première médaille d’or depuis 2013.

De retour à Regina, Bedard a continué de démontrer tout son potentiel offensif à l’approche de la pause hivernale. Il occupe le deuxième rang des marqueurs de l’équipe avec 24 points en autant de matchs, à seulement quatre points du défenseur de 20 ans Ryker Evans, un espoir du Kraken de Seattle, au premier rang des marqueurs des Pats.

Wright sur la bonne voie

Une des dernières coupures au camp de sélection de l’année dernière, le joueur de centre des Frontenacs de Kingston Shane Wright vit un parcours différent cet hiver alors qu’il profitera de beaucoup de temps sous les projecteurs pour Équipe Canada, alors que les premières projections le placent au sein du premier trio entre l’ailier droit des Oil Kings d’Edmonton Dylan Guenther (Coyotes de l’Arizona) et Cole Perfetti (Jets de Winnipeg), un ancien du Spirit de Saginaw.

Un de seulement trois joueurs de la formation canadienne avec Bedard et le gardien Brett Brochu (Knights de London) n’ayant toujours pas été réclamé au Repêchage de la LNH, Wright continuera sans aucun doute à attirer plus d’attention à l’approche de la prochaine séance de sélection. Présenté comme l’éventuel premier choix au total du prochain Repêchage de la LNH, Wright propose un style de jeu complet et sans faille qui lui attire souvent des comparaisons avec Patrice Bergeron des Bruins de Boston, un ancien du Titan d’Acadie-Bathurst, tout en maintenant une production offensive impressionnante cette saison en inscrivant 11 buts et 19 passes pour 30 points en 22 matchs.

Forcé au repos la saison dernière en raison de l’arrêt des activités dans la Ligue de l’Ontario, Wright en a profité autant que possible évoluant avec Équipe Canada au Championnat du monde des moins de 18 ans de l’IIHF 2021 où, en seulement cinq matchs, il a terminé à égalité au premier rang des marqueurs de l’équipe avec neuf buts et cinq passes pour 14 points. Il s’agissait d’une deuxième apparition sur la scène nationale pour l’athlète originaire de Burlington, en Ontario, qui avait fait partie d’Équipe Canada Noirs au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2019, où il a mené son équipe avec sept points en cinq matchs.

De retour avec les Frontenacs, Wright en est à sa deuxième saison complète avec la formation après une première campagne dominante en 2019-2020 où il a inscrit 66 points en 58 matchs, éclipsant la marque établie par Connor McDavid à sa première saison avec les Otters avec 66 points en 63 matchs. Pour ses efforts, Wright a finalement été reconnu comme recrue de l’année dans la LCH.

Bataille à trois devant le filet

Bien que le talent offensif de la formation soit son plus grand attrait, l’une des plus importantes décisions des entraîneurs se trouve devant le filet où Équipe Canada possède aussi une abondance de talents. En effet, le trio composé de Brochu, Sebastian Cossa (Edmonton Oil Kings) et Dylan Garand (Kamloops Blazers), et qui occupera le poste de partant n’a pas encore été annoncé publiquement.

Dans le cas de Brochu, le gardien de but des Knights, âgé de 19 ans, rejoint la formation à titre de meneur de la Ligue de l’Ontario en ce qui a trait au pourcentage d’arrêts (.921) et de la moyenne de buts alloués (2,48), connaissant seulement la défaite à six reprises en 22 rencontres cette saison. Faisant ses débuts avec la formation nationale, le joueur originaire de Tilbury, en Ontario, a fait la manchette en 2019-2020 en terminant l’année avec 32 victoires, établissant du coup un nouveau record de la ligue pour le plus grand nombre de victoires par un gardien de but de 16 ou 17 ans.

Du côté de Cossa, le gabarit tendance de l’imposant gardien de but lui permet de couvrir beaucoup d’espace devant le filet. Choix de premier tour des Red Wings de Detroit au Repêchage de la LNH l’an dernier, Cossa brille depuis trois saisons avec les Oil Kings, comme en témoigne sa campagne 2020-2021 où il a mené tous les gardiens de la Ligue de l’Ouest avec un pourcentage d’arrêts de .941 et une moyenne de buts alloués de 1,57 en 19 rencontres. L’athlète originaire de Fort McMurray, en Alberta, n’est pas étranger aux projecteurs nationaux et son dernier passage avec Équipe Canada Blancs était dans le cadre du Défi mondial de hockey des moins de 17 ans en 2018.

Finalement, Garand se présente au Mondial junior au sommet des palmarès de la Ligue de l’Ouest où son pourcentage d’arrêts de .932 le classe au premier rang du circuit, tandis que sa moyenne de buts alloués de 1,85 lui permet aussi de rivaliser pour les premiers rangs. Originaire de Victoria, Garand a participé à une seule rencontre lors du Mondial junior de l’an dernier, bien que son curriculum vitae soit agrémenté d’une vaste expérience internationale, notamment une participation à quatre matchs avec Équipe Canada Rouges au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans en 2018 ainsi qu’une médaille d’argent au tournoi de la Coupe Hlinka Gretzky 2019. Garand, 19 ans, a été sélectionné par les Rangers de New York au quatrième tour du Repêchage de la LNH en 2020.

Le retour de quelques talents

Au-delà de Garand, la formation canadienne deux autres joueurs de retour de l’édition de l’an dernier avec Perfetti et Kaiden Guhle, un espoir des Canadiens de Montréal, qui occupera le poste de capitaine.

Perfetti a passé la majorité de son temps avec le Moose du Manitoba de la Ligue américaine, bien qu’il ait aussi disputé deux rencontres avec les Jets dans la LNH. De retour sur la scène nationale, le joueur originaire de Whitby, en Ontario, a bien l’intention de renverser la vapeur d’il y a un an où, après avoir connu un parcours parfait dans le tournoi à la ronde et dominé leurs adversaires par une marge de plus-29, le Canada n’a pas réussi à défaire son grand rival des États-Unis en grande finale. Il y a un an, Perfetti avait fourni un apport offensif de soutien avec six points en sept matchs, tandis que les mois qui ont suivi l’ont vu une fois de plus représenter le pays sur la scène internationale alors qu’il aidait Équipe Canada à remporter une médaille d’or au Championnat du monde de 2021. Perfetti s’appuiera sur cette expérience tout en offrant de précieux conseils précieux au reste de la formation au Championnat du monde junior de cette année.

Pour Guhle, les dernières semaines ont été fertiles en émotions après être passé des Raiders de Prince Albert aux Oil Kings d’Edmonton au début du mois de décembre, où lui et trois de ses nouveaux coéquipiers Guenther, Cossa et l’espoir des Blues de St-Louis Jake Neighbours, se retrouvent au sein de l’équipe canadienne au Championnat du monde junior. Profitant ainsi d’une quatrième participation sur la scène internationale, l’expérience de Guhle sur la scène nationale au-delà du Mondial junior de l’an dernier inclut le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans en 2018 où il a amassé trois points en six matchs en tant que capitaine d’Équipe Canada Rouges, ainsi qu’une médaille d’argent au tournoi de la Coupe Hlinka Gretzky en 2019. Ne manquant pas d’expériences gagnantes, le curriculum vitae de Guhle est aussi mis en évidence par une conquête de la Coupe Ed Chynoweth avec Prince Albert en 2019, mettant la touche finale à une deuxième saison réussie dans les rangs juniors où il a mené toutes les défenseurs des Raiders avec 40 points, dont 11 buts et 29 passes en 64 rencontres. Un défenseur complet qui joue avec confiance et assurance, Guhle était un choix naturel pour le rôle de capitaine avec Équipe Canada.

Grappe de choix de premier tour

Un coup d’œil rapide sur la formation canadienne révèle beaucoup de talent, mis en valeur par les joueurs de la LCH qui ont été réclamés dès le premier tour du Repêchage de la LNH.

En tout et partout, on compte plus d’une dizaine de joueurs qui répondent à cette description, notamment Xavier Bourgault (Cataractes de Shawinigan/Oilers d’Edmonton), Mavrik Bourque (Cataractes de Shawinigan/Stars de Dallas), Ridly Greig (Wheat Kings de Brandon/Sénateurs d’Ottawa), Mason McTavish (Petes de Peterborough/Ducks d’Anaheim) et Carson Lambos (ICE de Winnipeg/Wild du Minnesota) au-delà des Cossa, Guenther, Guhle, Neighbours et Perfetti mentionnés plus tôt.

Parmi les faits saillants à noter : Bourgault arrive au Mondial junior figurant parmi les meneurs dans la LHJMQ avec 42 points en 24 rencontres et l’un des cinq patineurs à avoir déjà atteint le plateau des 20 buts. Sûr d’attirer l’attention des adversaires, McTavish, troisième choix au total du Repêchage de la LNH l’été dernier qui a commencé l’année dans les rangs professionnels avec les Ducks – où il a inscrit son premier but dans la LNH sur son premier tir à son premier match – et qui cherche maintenant à se démarquer à nouveau sur la scène nationale après sa performance exceptionnelle au Championnat du monde des moins de 18 ans de l’IIHF en 2021 où il a rapidement développé une chimie avec les principales menaces de la formation pour terminer le tournoi avec cinq buts et six passes pour 11 points en sept matchs et une médaille d’or au cou.

plus de nouvelles
De la pointe : Le directeur Dan Marr de la Centrale de dépistage de la LNH
Il y a 10 heures
104 anciens de la LCH passent en deuxième ronde des Séries éliminatoires de la Coupe Stanley
Il y a 10 heures
Équipe de la Semaine dans la LCH (9 au 15 mai)
Il y a 10 heures
Tir de la pointe : Le joueur de centre des Remparts Nathan Gaucher
Il y a 6 jours
Les Canadiens remportent la loterie du Repêchage de la LNH pour une chance de sélectionner Wright
Il y a 6 jours
Équipe de la Semaine dans la LCH (2 au 8 mai)
Il y a 7 jours