MENU

Équipe vedette du Classement du Top 10 Kia de la LCH : Les 67’s d’Ottawa

En regarder plus Classement du Top 10 Kia sur CHL TV

 

Une des équipes de l’heure au pays évolue dans la capitale fédérale. Les 67’s d’Ottawa ont remporté neuf de leurs 10 derniers matchs et ont connu une fin de semaine parfaite pour se retrouver avec un total de 12 victoires, un sommet dans l’OHL en ce moment.

Les vétérans et les jeunes ont tous contribué aux succès de la formation d’Ottawa, répondant ainsi aux attentes qu’avaient plusieurs observateurs du hockey junior, qui estimaient que les 67’s seraient un aspirant légitime dès le départ. Ceux que l’on surnomme les « poteaux de barbier » connaissent présentement leur meilleur début de saison en huit ans, en vertu d’une fiche de 12-3-1-0. Ils ont eu le dessus 56-45 sur leurs adversaires au chapitre des buts.

« Avant, nous avions l’habitude de regarder les autres équipes et d’essayer de déterminer lesquelles nous serions en mesure de battre », a déclaré le vétéran attaquant Sasha Chmelevski à Don Campbell du Ottawa Sun. « Maintenant, c’est aux autres équipes de penser à nous de cette façon quand ils nous voient sur leur calendrier. Et il y a encore de la place à amélioration en ce qui nous concerne. »

Le club a pris son envol sous les ordres de l’entraîneur-chef André Tourigny, qui a longtemps été l’entraîneur-chef et directeur général des Huskies de Rouyn-Noranda avant d’agir en tant qu’adjoint dans la LNH avec l’Avalanche du Colorado et les Sénateurs d’Ottawa.

Le pilote au long vécu dans la LCH s’appuie sur un puissant trio composé de l’ailier de 20 ans Tye Felhaber (16-9-25), du vétéran de 19 ans Austen Keating (4-21-25) et de la recrue de 17 ans Marco Rossi (9-9-18) pour porter le fardeau au plan offensif. Cette unité a été une des plus dominantes dans la Ligue de l’Ontario dans les premières semaines de la saison 2018-2019.

« Tout a démarré à North Bay », a dit Tourigny du moment où ces trois joueurs ont commencé à se souder. « On cherchait la bonne chimie. Felly, Keats et Marco travaillaient très fort et, dans ce match-là, j’ai trouvé qu’ils ont été nos trois meilleurs joueurs. On tirait de l’arrière après deux périodes et on a pensé les essayer ensemble en troisième période pour voir si ça pouvait provoquer des choses, et ils ont été très bons depuis.

« Ce que j’aime chez ces trois-là, c’est qu’ils sont très bons défensivement. Mieux ils jouent défensivement, plus ils ont la rondelle et plus ils produisent. »

Chmelevski , un espoir des Sharks de San Jose (4-6-10), l’excellent joueur admissible au repêchage Graeme Clarke (6-4-10) et le joueur de deuxième année Jack Quinn (2-8-10) se sont avérés une source secondaire de production à l’attaque tandis que le gardien Cedrick Andree a remporté neuf décisions d’affilée tout en affichant une moyenne de buts alloués par match de 1,72 et un taux d’arrêts de ,935 pendant le mois d’octobre.

Une des clés du succès d’Ottawa cette saison a sans doute été là où les jeux prennent naissance. L’équipe a remporté 56,4 % de ses mises en jeu cette saison, un sommet dans la Ligue de l’Ontario, en grande partie grâce aux efforts de Chmelevski (63,1 %), de Rossi (59,3 %), de Keating (60 %) et de l’espoir des Devils du New Jersey Mitchell Hoelscher (53,5 %).

Tandis que l’ascension des 67’s jusqu’au sommet de la division Est ne s’est pas faite en criant ciseau, se bâtissant à l’aide de victoires acquises aux dépens de clubs bien cotés comme le champion en titre Hamilton, les meneurs dans l’Association Ouest Sault Ste. Marie ainsi que Niagara et London, leur parcours ne deviendra pas plus facile pour autant. Ottawa avait un séjour à l’extérieur de trois matchs contre des équipes de la division Ouest au calendrier, en fin de semaine, soit à Windsor, Flint et Saginaw.

« Maintenant, toutes les équipes qui nous affrontent offrent leur meilleur niveau de jeu », a noté Tourigny en faisant allusion aux récentes victoires des siens acquises en prolongation.
« Toutes les équipes se présentent contre nous, leurs joueurs sont prêts et on a droit à leur meilleur hockey. Leur couverture est serrée, ils jouent avec beaucoup d’ardeur défensivement et c’est bon pour nous, ça nous rend meilleurs et ça nous confronte à l’adversité. Notre objectif est toujours le même, d’être un peu meilleur à chaque jour. »

Les 67’s font partie du Top 10 Kia de la LCH pour la quatrième fois cette saison après avoir amorcé la campagne en tant qu’équipe classée 10e au pays.

Notre coup d’œil sur l’Équipe vedette du Top 10 de la LCH KIA, offre un regard sur une des équipes figurant au Classement hebdomadaire du Top 10 de la LCH KIA.

26 septembre 2018 – Mooseheads de Halifax
4 octobre 2018 – Knights de London

10 octobre 2018 – Royals de Victoria
18 octobre 2018 – Huskies de Rouyn-Noranda
25 octobre 2018 – Raiders de Prince Albert

plus de nouvelles
L’ÉQUIPE NATIONALE JUNIOR DU CANADA TIENDRA SON CAMP DE SÉLECTION À VICTORIA, C.-B.
Il y a 2 jours
La Russie force la tenue d'une prolongation et remporte la série à Drummondville
Il y a 2 jours
Équipe vedette du Top 10 Kia de la LCH : Le Drakkar de Baie-Comeau
Il y a 3 jours
Classement du Kia Top 10 de la LCH - 14 Nov/2018
Il y a 4 jours
l'Affrontement CIBC - 14 novembre 2018
Il y a 4 jours
Jason Robertson des Frontenacs est le joueur de la semaine dans la LCH
Il y a 4 jours